Accueil » Mounafica » Quelle est la destination des fonds d’escortes douanières?

Quelle est la destination des fonds d’escortes douanières?

Le week-end écoulé, Mounafica a poursuivi la visite de parents, amis et connaissances pour leur souhaiter la bonne année. C’est pendant qu’il était chez l’un de ses potes gabelous qu’une discussion s’est engagée entre le béret noir et un gus qui semblait être un commerçant ou un transitaire. Le mec ne comprenait pas pourquoi il lui faut toujours payer l’escorte douanière, puisqu’elle se résume aujourd’hui à une transmission de documents. C’est-à-dire que l’agent commis à l’escorte transporte uniquement de la paperasse.

Une longue file de camions chargés (ph d'illustration)
Une longue file de camions chargés (ph d’illustration)

Mounafica a cru comprendre que l’escorte n’a plus sa raison d’être, à partir du moment où le système de balise est en service. Le camion est suivi par GPS jusqu’à destination. En plus, elle n’est même pas budgétisée, c’est-à-dire que les fonds n’iraient pas dans les caisses de l’Etat. Pourtant, elle rapporterait aux postes frontaliers de Niangoloko, de Dakola, de Cinkansé et de Kantchari des millions de francs CFA au quotidien. Mais où vont les sommes perçues? Là est la question.

Au nombre de deux jadis, le nombre de véhicules à escorter peut atteindre la cinquantaine de nos jours. Matériellement, il est impossible pour un agent de convoyer un si grand nombre de camions, de citernes et de véhicules légers, puisqu’il n’a pas le don d’ubiquité!

Pire, même avec les balises, il arrive que des véhicules disparaissent dans la nature, puisqu’ils n’arrivent pas à destination. Il y a, manifestement, une volonté de dissimuler ou de détourner des choses.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *