Accueil » Société » Quota genre: l’AJB forme des journalistes sur l’égalité et la sécurité des femmes journalistes au Burkina Faso

Quota genre: l’AJB forme des journalistes sur l’égalité et la sécurité des femmes journalistes au Burkina Faso

Le présidium à la cérémonie d’ouverture de l’atelier

L’Association des journalistes du Burkina (AJB), en collaboration avec le Syndicat des journalistes norvégiens, organise les 26 au 27 avril 2018 au Centre national de presse Norbert Zongo, un atelier de formation sur l’égalité et la sécurité des femmes journalistes au Burkina Faso. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce 26 avril 2018 au même endroit.

Ouverte ce jeudi 26 avril 2018 à Ouagadougou, cette session est la deuxième du genre. Elle a pour objectif de renforcer les capacités du journaliste burkinabè sur l’égalité et la sécurité des femmes journalistes au Pays des Hommes intègres. Durant ces deux jours, quinze (15) participants à raison de 10 femmes et de 5 hommes journalistes seront outillés sur cette question du genre dans le milieu médiatique. Toute chose qui leur permettra de mieux connaître les différentes étapes, les intervenants et leurs rôles dans les différentes rédactions dans l’objectif de mieux cohabiter dans le travail d’équipe. L’atelier vise également à restituer les connaissances acquises au cours d’un forum tenu en janvier à Dakar et de voir dans quelle mesure l’Association des journalistes du Burkina pourra travailler à peaufiner la place de la femme journaliste dans notre pays.

Les participants à l’atelier de l’AJB
Le président de l’AJB, Guézouma Sanogo

Selon le président de l’AJB, Guézouma Sanogo, il est question à cet atelier, d’égalité et d’équité du genre sans oublier la sécurité qui est un phénomène d’actualité. «Cette formation vise à contribuer au développement de la liberté d’expression et de presse dans l’égalité et la sécurité des femmes», a-t-il précisé. Aussi, vu le contexte actuel où chacun à besoin des autres pour mieux réussir sa mission, il est important de donner des outils nécessaires aux participants pour s’organiser et défendre leur droit. «L’occasion est aussi donnée aux hommes et femmes de média de partager sur la même table, les informations qu’ils ont sur la question du genre» a ajouté, M. Sanogo.

Le président de l’AJB a invité ses confrères à travailler dans la cohésion sociale au niveau des différentes rédactions pour sortir de très bons résultats. Car de son avis, sans la cohabitation entre les hommes et les femmes de médias, il est très difficile de produire des résultats satisfaisants pour tous.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *