Accueil » Politique » Rassemblement patriotique pour l’intégrité (RPI): un nouveau-né dans la famille des partis politiques

Rassemblement patriotique pour l’intégrité (RPI): un nouveau-né dans la famille des partis politiques

Le président de la coordination politique nationale du Rassemblement patriotique pour l’intégrité (RPI) El Adj Inoussa Bilgo a animé, le vendredi 20 décembre 2019, à Ouagadougou un point de presse consacré à la présentation du parti aux hommes des médias.

Le présidium lors de la présentation du parti

Bon nombre de politiciens burkinabè de par leurs actes laisse déjà percevoir des germes préparatifs pour les échéances électorales de 2020, avec pour corollaire, des démissions de certains partisans et création tout azimutes de nouveaux parti politiques.  Voilà le contexte dans lequel est né, le parti du Rassemblement patriotique pour l’intégrité (RPI). Présenté à la presse, le vendredi 20 décembre 2019, à Ouagadougou, le président du nouveau RPI El Adj Inoussa Bilgo et ses camarades se disent révolté de voir les mêmes pratiques anciennes s’opérer toujours dans la gouvernance actuelle du Burkina Faso.

Selon M. Bilgo, la gouvernance actuelle est caractérisée entre autres, par la perte des valeurs éthique en politique, des contestations internes profondes dans les grands partis politiques et l’effritement de la confiance des populations envers une classe politique vieillissante. A-t-il affirmé, le peuple burkinabè s’est insurgé non seulement, pour un véritable changement sociale progressiste, mais également, pour un Burkina Faso économiquement fort, démocratique et capable de défendre son intégrité territoriale. Déçus, M.Bilgo et ses camarades parles d’une majeure partie des acteurs politique actuelle issus d’une classe  qui a dépassé son apogée, qui a manqué le coach de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Les journalistes présents à la conférence de presse

C’est d’ailleurs les raisons phares évoqué par le président du RPI :« Ayant constaté la volonté inébranlable du peuple burkinabè de rompre totalement avec ces pratiques politique dépassées, nous transfuges des partis de la majorité de l’opposition, de la société civile et d’autre observateurs avisés de scène politique avons dans un sentiment patriotique, pris librement sur nous même de créer le RPI…», a-t-il expliqué.

Mais quelle est l’idéologie du RPI ? s’interroge les journalistes. « On s’en moque des idéologies. Nous sommes venus pour contribuer à l’animation de la scène politique burkinabè et contribuer à la sécurisation de notre pays. Et pour l’instant, nous ne sommes ni de la gauche ni de la droite, mais notre position se définira en fonction de l’évolution de la politique de notre pays… » retorque les conférenciers, par la voix de leur président.  Par ailleurs, le RPI dit salué plutôt ce nouveau printemps des partis politiques qui se créent en cette année pré-électorale 2019. Ce sont à toute fins utiles, de nouvelles offres politiques qui confirment les aspirations profondes des populations au changement générationnel de la classe politique, a lancé Oumarou Tapsoba, vice-président du Rassemblement patriotique pour l’intégrité.

Idomar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *