Recrutement frauduleux à la CNSS: le Syndicat menace d’organiser une marche meeting si dans un mois ce recrutement n’est pas annulé - Les échos du Faso
Accueil » Société » Recrutement frauduleux à la CNSS: le Syndicat menace d’organiser une marche meeting si dans un mois ce recrutement n’est pas annulé

Recrutement frauduleux à la CNSS: le Syndicat menace d’organiser une marche meeting si dans un mois ce recrutement n’est pas annulé

Au cours d’une conférence de presse aminée mercredi, les délégués syndicaux et du personnel des comités CGTB de la CNSS ont exigé de la Direction générale et du gouvernement l’annulation du test de recrutement externe du personnel au profit de la CNSS. Si dans un mois rien n’est fait, le syndicat a prévenu qu’il va monter d’un cran la protestation à travers une marche-meeting sur le ministère de la Fonction publique qui a la tutelle technique de la CNSS.

Le syndicat de la CNSS exige du gouvernement, l’annulation du test de recrutement

«Nous ne voulons pas d’une suspension, nous voulons d’une annulation pure et simple de ce test honteux aussi bien pour les travailleurs de l’institution que pour la Nation entière», a soutenu le secrétaire général de la Coordination, Seydou Koné. «Annuler ce test est le moindre mal pour la CNSS, car il n’est pas possible de faire le tri entre ceux qui ont compéti honnêtement et ceux qui ne l’ont pas fait», a soutenu le secrétaire général adjoint de la Coordination, Justin Kiénou. Refuser donc d’annuler ce test, c’est encourager royalement selon lui, des pratiques iniques qui constituent de graves discriminations.

On se souvient que le mois dernier, le syndicat avait publiquement dénoncé le processus «douteux» de recrutement externe du personnel au profit de la CNSS dont le tiers des admis a un lien familial avec des agents de la caisse. Une dénonciation qui avait conduit au limogeage du directeur des ressources humaines, Norbert Zèda et à la suspension dudit test.

Mais pour le syndicat, la Direction générale n’a pas pris la pleine mesure de la chose, car cela fait bientôt plus d’un mois et les choses trainent toujours.

Les journalistes présents à la rencontre

La preuve, avance Seydou Koné, des indices montrent également que des cadres de la CNSS sont impliqués dans ce processus. Ainsi, en plus du limogeage du DRH, M. Koné pense que tout cadre qui serait impliqué dans ce test et qui serait proposé au poste de DRH doit être dénoncé.

Si dans un mois, la Direction générale et le gouvernement ne se décident pas à se prononcer sur ce recrutement «honteux», le syndicat a prévenu qu’il va monter d’un cran ses actions de protestation pour exiger du gouvernement l’annulation de ce test de recrutement scabreux. «Nous allons lancer une marche meeting sur le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale qui a la tutelle technique de la CNSS», a promis Justin Kienou.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *