Accueil » Logtoré » Récurrence des maladies spirituelles dans la société : Le savon « roukia » desormais une solution

Récurrence des maladies spirituelles dans la société : Le savon « roukia » desormais une solution

L’association Weltaré une association qui œuvre  dans le domaine sociale n’a pas dérogé à sa vocation ce jour du 24 janvier 2019 à Ouagadougou. Et pour cause, celle-ci présente en conférence de presse sa trouvaille pour soulagé les personnes atteintes de ce mal. Fait à base de racines de plantes pour l’essentiel, <<le remède a pour objet de soigné les maladies mystérieuses dû souvent à des possessions de notre corps et de notre esprit par des entités que nous ne voyons pas communément appelé djin>> c’est ce qu’a laissé croire le président de l’association l’el adji Aboubacar Siguiré.

le présidium lors du point de presse

« Cette maladie ma accablée Huit années durant. Pendant ces huit années, j’ai tourné dans le Burkina profond et en Arabie Saoudite à la recherche de remède pour une maladie d’emprise corporelle et spirituelle qui hélas ne se soigne pas à l’hôpital » explique le président de l’association Weltaré. Au jour d’aujourd’hui je suis guéri et le calvaire que j’ai vécu me commande d’agir pour ceux qui souffrent dans le silence. C’est aussi une maladie de la honte, une maladie qui ne se manifeste le plus souvent que quand vous êtes seul, isolé dans vos pensé ou au cours de la nuit, des entités vous malmènes et vous font souffrir. C’est en effet difficile à ceux qui ont une culture cartésienne d’y croire M. Siguiré le reconnait mais celui-ci rappel que c’est justement là le bienfondé de son action pour mieux aider ceux qui en souffre dans la vulgarisation du remède. Un remède constitué de savon (savon Roukia) qui est à un emploi strictement individuel et d’encens (Bouhoure Roukia) fabriqués à base de racines de plantes recueillis au Burkina et en Arabie Saoudite. Du reste le savon a été testé au laboratoire national et la vente a commencé en Arabie Saoudite avant de se poursuivre maintenant au Burkina en pharmacie.

les journalistes présents à la conférence de presse

De plus a-t-il poursuivi « Dans d’autres cas, ces maladies se traduisent par des échecs de nos actions des démotivations et un manque de confiance en soi avec pour conséquence le fait de se croire malchanceux. Dans d’autres cas encore, les personnes concernées se voient en train de faire l’amour avec des femmes ou des hommes au cours de leur sommeil mais des manifestations qui semble fort réel» a-t-il laissé entendre.

Cependant, M. Siguiré a fait savoir que la plupart du temps ce sont les individus eux-mêmes qui sont à la base de ces maladies spirituelles. « Le fait de se doucher tard dans la nuit dans les douches externes sans toit ; le fait de se masturber ou de fantasmer sont entre autres les causes de ces maladies spirituelles ».

Hamadou Ouedraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *