Accueil » Société » Région de la Boucle du Mouhoun: une Union des jeunes pour booster le développement

Région de la Boucle du Mouhoun: une Union des jeunes pour booster le développement

L’Union des jeunes pour le développement intégré de la Boucle du Mouhoun (UJDI/BMH), c’est le cadre associatif au sein duquel les jeunes de six provinces comptent impulser le développement de la région de la Boucle du Mouhoun. L’Assemblée générale constitutive de cette Union s’est déroulée à Ouagadougou le 30 septembre sous le patronage du Premier ministre Paul Kaba Thiéba (fils de la région), autour du thème «rôle et place de la jeunesse dans le développement intégré de la Boucle du Mouhoun».

Présidium lors de l’AG constitutive avec le président Saïdou Traoré (1er à partir de la gauche), le ministre Dieudonné Maurice Bonané (2è à partir de la gauche)

C’est une salle pleine comme un œuf qui a abrité cette Assemblée générale. A l’occasion, un bureau de 33 membres avec à leur tête Saïdou Traoré, a été présenté en tant qu’instance dirigeante de l’association.

Cette instance dirigeante a pris l’engagement de faire en sorte que les fils et filles de la région, notamment les jeunes, agissent désormais de façon concertée autour des questions de développement. Du reste, le Premier ministre, par la voix du ministre Dieudonné Bonané, a dit voir en la création de cette Union, «le signe d’une volonté de rupture, pour promouvoir une jeunesse désormais engagée dans une synergie d’actions pour le développement de la Boucle du Mouhoun». Au-delà, a-t-il précisé, l’avènement de cette structure associative marque l’expression de la volonté des jeunes «de prendre désormais en mains, les énormes défis» auxquels leur région est «confrontée malgré les énormes potentialités dont elle regorge».

Participants à l’AG constitutive

Pour l’heure, Paul Kaba Thiéba dit nourrir un «grand espoir que cette jeunesse regarde dans la même direction et représente celle sur qui on peut compter». Aux jeunes ainsi réunis, le chef du gouvernement a lancé: «Dans les mois à venir, c’est à vous de nous montrer que votre union est une association solide, qui incarne les aspirations de toutes les populations de la Boucle du Mouhoun, pour jouer ce rôle fédérateur.»

Sa conviction à lui, Premier ministre Thiéba, c’est que les fils et filles de la région ont besoin d’une union sacrée, doublée d’un esprit patriotique, d’un sens du sacrifice, pour mener des actions de manière désintéressée pour un réel développement intégré et durable. D’où son invite à l’endroit des jeunes de l’UJDI/BMH «à rester unis et solidaires, à penser développement solidaire, à agir ensemble dans le respect mutuel, dans la tolérance, dans la vérité et dans le respect des aînés» dont ils auront certainement besoin pour leur expérience et pour leurs bénédictions.

A noter que la région de la Boucle du Mouhoun s’étale sur une superficie de 34 497 km² (soit 12% du territoire national) répartie entre six provinces (Balé, Banwa, Kossi, Nayala, Mouhoun et Sourou), 41 communes rurales et 1042 villages qui totalisent environ 1 771 896 habitants (soit 11,13% de la population burkinabè). Elle s’affiche ainsi en 2è région la plus vaste du pays et en 3è région la plus peuplée. C’est la première région en matière agricole, en ce qu’elle est la plus grande productrice et offre le plus grand marché à céréales du Burkina Faso. Elle est également l’une des grandes régions productrices de produits maraîchers avec notamment plus du tiers de la production nationale de haricot vert et de pomme de terre.

Paangui Parè

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *