Accueil » Gouvernance - Développement » Réhabilitation du boulevard Tansoba: le Japon promet de démarrer les travaux le plus tôt possible

Réhabilitation du boulevard Tansoba: le Japon promet de démarrer les travaux le plus tôt possible

Dans le cadre de l’évaluation du projet de renforcement et de réhabilitation de la rocade sud-est, plus connue sous le nom de Circulaire ou encore boulevard des Tansoba, le ministre des Infrastructures a effectué une sortie avec une mission de la JICA (Agence japonaise de coopération internationale). Cette sortie a permis de relever des insuffisances sur cette route, une année après sa réhabilitation.

Le Chef de la mission de l'équipe de l'étude préparatoire,Hiroyuki Ogino
Le chef de la mission de l’équipe de l’étude préparatoire,Hiroyuki Ogino
Le ministre Éric Bougouma est sorti avec une mission de la JICA sur la circulaire
Le ministre Éric Bougouma est sorti avec une mission de la JICA sur la circulaire

L’état de dégradation «jugée exceptionnelle» de la portion du boulevard Tansoba, communément appelé circulaire comprise entre l’échangeur de Ouaga 2000 et celui de l’Est avait amené le gouvernement à l’inscrire dans le lot des priorités. Sollicité pour satisfaire cette urgence, le Japon qui veut réaliser cette œuvre sous forme de don avait indiqué ne pouvoir démarrer les travaux qu’en fin 2017. Ce délai étant loin face à l’urgence, la BOAD avait été sollicitée pour intervenir provisoirement sur cette route pour un montant d’un milliards de francs CFA afin de soulager les populations en attendant le projet final.

Une année après sa réhabilitation, des anomalies commencent à se faire voir sur cette route. C’est ce qui justifie la sortie du patron des infrastructures, Eric Bougouma, avec une mission de la JICA venue de Tokyo. «Nous avons parcouru ensemble le tronçon, nous avons marqué des haltes pour se rendre compte d’un certain nombre de situation sur cette route, notamment des insuffisances, des dégradations qui sont déjà constatées et qui montrent l’ampleur des interventions qu’il faut faire dans le projet définitif», a déclaré à l’issue de sa visite, le ministre Bougouma. Visite au cours de laquelle la mission a promis de prendre en compte l’ensemble des points critiques.

L'état de la route un an après sa réhabilitation
L’état de la route un an après sa réhabilitation
La DG de la normalisation et des études techniques au niveau du ministère des Infrastructures, Aïcha Nabare
La DG de la normalisation et des études techniques au niveau du ministère des Infrastructures, Aïcha Nabare

«Nous ferons de notre mieux pour pouvoir accélérer le processus et démarrer les travaux le plutôt possible afin de contribuer au développement social du Burkina», a rassuré le chef de la mission de l’équipe de l’étude préparatoire, Hiroyuki Ogino.

Travaux prévus sur cette circulaire

Pour la directrice générale de la normalisation et des études techniques au niveau du ministère des Infrastructures, Aïcha Nabaré, le travail va consister à reprendre complètement la structure de la route en tenant compte des poids lourds.

Photo de famille
Photo de famille

Lors de la réalisation de la route en 1990, a-t-elle noté, il n’y avait pas de trafic et la zone n’était pas aussi habitée. C’est ce qui explique de son avis, l’absence de caniveaux. Mais vu le trafic maintenant, Mme Nabaré a affirmé que les travaux en cours vont tenir compte de tous ces paramètres. Ainsi, il est prévu un élargissement de la route pour permettre aux voitures de passer en sécurité. Egalement la construction d’une piste cyclable pour permettre aux deux roues d’être aussi en sécurité. En plus de cela, Il est attendu une route deux voies de 5 mètres ainsi que 3,5mètres de pistes cyclables. Enfin, la réalisation d’un trottoir de 2 mètres pour les piétons. «Au-delà ce des 2 mètres nous allons faire des voix de contre-allée pour permettre à la population riveraine de circuler en toute sécurité», a affirmé Aicha Nabaré.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *