Accueil » Nè Wendé » Remplaçons ce que nous rejetons d’abord!

Remplaçons ce que nous rejetons d’abord!

Hier seulement, je lisais que des jeunes ont organisé une conférence de presse pour dire qu’ils comptent gronder le président Macroni, les yeux dans les yeux, lors de sa visite à Ouagadougou, qu’ils ne sont pas d’accord avec la présence d’une base militaire française au Burkina. Nè Wendé!

Je me suis surpris à me poser la question de savoir ce que c’est encore que cette histoire. Et dans un monologue je leur ai demandé si leurs problèmes de chômage, leurs dossiers de visas ne les préoccupent pas plus que de se mêler de ce genre de questions. Nè Wendé!

Mais je me suis dit qu’après tout, ce sont des jeunes, ils ont le droit de s’agiter pour dire leur mécontentement. C’est de leur temps. Je n’avais pas fini mon monologue que j’ai vu un courrier signé de la Coordination de la ville de Ouagadougou de la Coordination contre la vie chère et la lutte contre l’impunité (CCVC) qui rameute les journaleux pour «une conférence de presse portant sur la visite du président français Emmanuel Macron au Burkina le 27/11/2017.» Nè Wendé!

Aï, qu’est-ce que la vie chère et l’impunité viennent chercher dans la visite d’un président à Ouagadougou? Vous aussi les koro, il faut quitter dans ça et laisser les enfants s’amuser! Ou bien la vie est devenue moins chère et l’impunité a été enfermée à Gnoko?! Le gars n’est même pas venu que vous commencez à l’effrayer! Nè Wendé!

Si c’est la levée du secret défense sur les archives sur l’assassinat de Sankara, Zèph peut lui transmettre votre missive. Sinon, si vous sortez avec des sacs vides dans un concert de casseroles, ce n’est pas joli! Nè Wendé!

Moi Nè Wendé, je constate que depuis l’insurrection, tout le monde est devenu contestataire! Pour un oui, pour un non, on se fâche on s’agite ooh. Nè Wendé!

La CCVC a de ‘’bons petits’’ qui peuvent chauffer le coin en son nom. L’ODJ a promis de lui dire ses ‘’gbè’’. A l’Université Ki-Zerbo (na laara, an saara!) où il doit tchatcher, ça ne va pas être du gâteau. Ils vont demander de livrer François poings et pieds liés. Macroni ne va donc pas dormir durant ses deux nuits à Ouagadougou. Donc, la CCVC Ouaga doit faire semblant de lui souhaiter un agréable séjour et laisser ses antennes chauffer le coin. Nè Wendé!

Mais dans tout ça, moi Nè Wendé je ne comprends plus rien de ce que veulent les Burkinabè: c’est le prends-moi, mais ne me touche pas! Comment est-ce possible? Nè Wendé!

Je ne veux pas du franc CFA, je ne veux pas de base militaire, je ne veux pas de ceci, je ne veux pas de cela. Malheureusement, nous n’avons pas encore d’alternatives à ce que nous rejetons. Commençons par remplacer ce qui semble être nos problèmes. Après, nous pourrons foutre un coup de pied au c… du bandicon de néocolonialiste. Nè Wendé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *