Accueil » Politique » Rentrée politique du PITJ: «La réconciliation nationale est possible si on applique l’article 43 de la constitution» dixit Soumane Touré

Rentrée politique du PITJ: «La réconciliation nationale est possible si on applique l’article 43 de la constitution» dixit Soumane Touré

Depuis le 30 mars 2007, le bureau exécutif central (BEC) du Parti de l’Indépendance, du Travail et de la Justice (PITJ) a honoré son 13ème rendez-vous annuel avec les hommes de médias qui lui tient lieu de rentrée politique, ce samedi 30 mars 2019 à son siège à Ouagadougou. Une rentrée politique qui coïncide avec le centenaire de la création du Pays des Hommes intègres, le 1er Mars 1919. Les premiers responsables du parti ont saisi cette occasion pour faire une analyse sur la situation nationale.

le presidium lors de la rentrée politique du PITJ

Ce 13ème rendez-vous annuel avec les hommes de médias depuis 2007 du Parti de l’Indépendance, du Travail et de la Justice (PITJ) qui lui tient lieu de rentrée politique a la particularité de porter sur la commémoration du centenaire de la création du territoire de la Haute-Volta, aujourd’hui Burkina Faso, le 1er mars 1919. Se réjouissant de son appel depuis l’année dernière au gouvernement à la commémoration du centenaire déjà engagée, le PITJ dénonce de l’urgente nécessité d’un débat national du centenaire et propose quelques initiatives possibles. Car, pour lui, la création de «notre pays concerne tout le monde, et doit s’intéresser à tous les domaines de la vie nationale: politique, économique, culturelle, etc.

C’est dire que chacun, dans son domaine, a quelque chose à apporter. Selon le secrétaire national du PITJ, Soumane Touré, il est important de savoir d’où l’on vient, où on est et où l’on va. Cent ans, pour lui, «c’est important, et c’est assez pour s’interroger sur l’héritage que nous avons reçu de nos devanciers et savoir si nous avons pu le consolider pour réaliser leurs projets».

Aussi, sur la question d’insécurité actuelle, des menaces sur l’intégrité territoriale et les graves atteintes à la cohésion nationale, avec Yirgou en exemple, M. Touré promène des regards inquiets d’une tenue des élections en 2020. «Peut-on avancer et parler d’élections en 2020 avec la même classe politique qui a complètement failli?» s’interroge-t-il.

Analysant la question donc, il a affirmé que son parti veut empêcher la tenue des élections de 2020 au Burkina Faso. «Le PITJ veut empêcher la tenue des élections de 2020» car les conditions ne sont pas réunies et si ça persiste «ça risque d’être le détonateur d’une grave crise pour ce pays».

le sécretaire national du PITJ ,Soumane Touré par rapport aux elections de 2020

Le dernier point abordé à cette rentrée politique, c’est la question de la réconciliation nationale. La seule méthode pour passer la main à la cinquième génération et construire la cinquième république pour le PITJ, c’est «l’application de l’article 43 de la Constitution, juger les crimes de sang, les crimes politiques et les crimes économiques. C’est l’armée et les FDS qui doivent balayer les usurpateurs du MPP pour permettre la mise à œuvre de la réconciliation avec la constitution et les lois de la république». Les premiers responsables du PITJ pensent qu’il faut s’arrêter, il faut marquer une halte, avoir le courage de se regarder dans les yeux, de se dire la vérité. «Qu’importe l’ordre dans lequel le triptyque vérité-justice-réconciliation va être mis en œuvre, il faut réunir toutes les forces vives de la nation pour un débat de centenaire franc, sincère et patriotique, mettre à nu les problèmes, les insuffisances, liquider les lourds contentieux de crimes politiques, de crimes de sang et de crimes économiques, pour se donner des chances d’aborder le prochain centenaire avec quelques espoirs de réussite» ont-t-ils conclu.

Omar Idogo

Un commentaire

  1. Même si lui-là il meurt, il dira à Dieu que lui il est encore vivant, tellement il aime la contestation et le boycott.
    Malheureusement il n’a rien eu dans çà ni à son enfance, ni à sa jeunesse, encore moins à sa vieillesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *