Accueil » Société » Répartition du fonds commun: le Comité de négociation contredit le SNAID

Répartition du fonds commun: le Comité de négociation contredit le SNAID

Alors que des négociations sont en cours sur les modalités de répartition du fameux fonds commun, le secrétaire général adjoint du SNAID annonce sur sa page Facebook qu’un accord a été trouvé, semant le doute entre les agents des Impôts. Cette attitude a valu la publication, ce jour 3 août 2017, d’un communiqué du président du Comité de négociation, Boubacar Sermé, par ailleurs Inspecteur technique principal à la Direction générale des Impôts.

Des responsables du Syndicat national des agents des impôts et des domaines SNAID, lors d’une conférence de presse

On se rappelle qu’à la mi-juillet, le SNAID avait déclenché un mouvement de grève pour s’opposer au fait que le fonds commun soit réparti à tous les agents des Impôts. Car pour eux, la répartition doit avant tout profiter aux agents sortis de l’ENAREF.

Le gouvernement s’était opposé à cette volonté du SNAID, estimant qu’il ne faut pas semer les graines de la discrimination dans une même administration publique. Face à la réprobation générale, le SNAID avait suspendu son débrayage.

Afin de trouver une solution consensuelle, le directeur général des Impôts a mis en place un Comité de négociation. Depuis le dimanche 30 juillet 2017, des négociations sont en cours entre le SNAID et une délégation mandatée par le directeur général des Impôts.

Des avancées notables ont été enregistrées au cours des négociations mais 02 points de divergences existent. Il s’agit: «de la discrimination de traitement entre les autres fonctionnaires non spécifiques de l’Etat affectés à la Direction générale des Impôts avant et après le 1er janvier 2017 et de la date d’effet de l’arrêté portant conditions et modalités de répartition du fonds commun alloué aux agents de la Direction générale des Impôts», précise le communiqué.

L’information donnée par le secrétaire général adjoint du SNAID, Zakaria Bayire, a dérouté ses camarades

Concernant le dernier point, alors que la direction générale des Impôts préconise la date de signature de l’arrêté comme date d’effet, le SNAID propose le 1er janvier 2017.

C’est donc contre toute attente que le secrétaire général adjoint du SNAID a «fait une publication sur la page Facebook du SNAID, faisant croire à l’ensemble des travailleurs qu’une solution consensuelle s’est déjà dégagée» alors qu’il n’en est rien.

Boubacar Sermé tient donc à informer l’ensemble des travailleurs «qu’aucune solution consensuelle ne s’est encore dégagée et que les négociations sont toujours en cours à la recherche d’une solution définitive». Lorsqu’une solution consensuelle sera trouvée, un projet d’arrêté sera soumis à l’approbation et à la signature du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement.

Le premier responsable du SNAID étant le secrétaire général, le secrétaire général adjoint est la deuxième personne de ce syndicat. Sa voix donc porte.

Il faut donc donner la bonne information pour ne pas dérouter les camarades, de bonne ou de mauvaise foi.

AT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *