Accueil » En face du miroir » Réponse de la RTB au CDP: c’est fini, les privilèges!

Réponse de la RTB au CDP: c’est fini, les privilèges!

La Direction générale de la RTB a convié les hommes de média à un point de presse le jeudi 20 août 2015, pour démentir les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo, qui a affirmé au cours d’une conférence de presse que la RTB boycottait ses activités.

"La RTB ne fait plus de privilège"
“La RTB ne fait plus de privilège”

«Tous les propos tenus ne sont que diffamation et intoxication, nous avons bel et bien couvert les activités du CDP», a déclaré la Directrice générale de la RTB, Danielle Bougaïré, lors du point de presse le 20 août dernier.
Selon ses explications, dès sa prise de fonction, la direction générale a envoyé des correspondances à tous les partis politiques leur signifiant qu’ils ont droit à 15 couvertures médiatiques par mois.

Evariste Combary
Evariste Combary

Elle a également demandé à chaque formation politique de lui communiquer son calendrier mensuel afin de permettre aux agents de mieux s’organiser. «Nous avons eu des difficultés à joindre quelques formations politiques dont le CDP et ce n’est que deux mois après que nous avons pu lui transmette la correspondance», a révélé Danielle Bougaïré, qui précise que jusqu’à la date du 21 juin, date à laquelle le Conseil supérieur de la communication a interdit les couvertures des meetings et les campagnes déguisés, ils n’ont reçu aucune correspondance du CDP communiquant son programme d’activité.
Malgré le silence du CDP, Mme Bougaïré a indiqué qu’ils ont répondu favorablement à toutes les sollicitations du parti souvent exprimées à la dernière minute. «Et c’est au téléphone que pratiquement toutes les demandes de couvertures ont été faites», dévoile-t-elle, avant d’ajouter que c’est au moment où ce parti a décidé de se conformer à leur circulaire que la décision du CSC est tombée. «Quand le CDP sort pour manipuler l’opinion et demander de brûler télé et radio, c’est décevant», a déploré le Directeur de la Radio nationale, Evariste Combary. «Si le président du CDP est nostalgique des privilèges dont il a bénéficié pendant 27 ans, qu’il comprenne que cela n’est plus possible et qu’il doit se conformer aux règles de la République», a soutenu la DG de la RTB.

Louis Oulon
Louis Oulon

Et le Directeur de la télévision, Louis Oulon, de renchérir: «Si c’est pour faire ce privilège, nous quittons la direction. On n’est pas venu pour aider quelqu’un à gagner, on n’est pas venu pour empêcher quelqu’un de gagner. Nous faisons notre travail professionnellement».
Pour lui, la RTB doit être comme un établissement de soins publics où il n’y a pas de couleur de malade à regarder pour soigner. «Pour le seul mois de février, le CDP totalisait 6 couvertures contre 3 pour l’UPC. Sur les 15 numéros de l’émission Controverse, le CDP a été invité au moins 5 fois», a souligné Louis Oulon, qui a confié que leur sortie médiatique visait à rétablir la vérité, car, de son avis, la non-communication est une acceptation des faits qui leur sont reprochés.
Madina Belemviré

3 commentaires

  1. Courage à vous les gars,plus rien ne sera comme avant

  2. On a l’impression que ces gens là ne se sont pas encore réveillés du cauchemar des 30 et 31 octobre 2014,Sinon comment comprendre qu’on puisse utiliser des SMS pour demander à la RTB de venir couvrir vos activités!!!,ce ex grand parti état n’a pas un chargé de communication pour s’occuper de genre de boulot???c’est vraiment triste.on a comme l’impression que ce part traîne une malédiction depuis l’insurrection

  3. c est l hopital qui se fout de la charitee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *