Accueil » Sports-Loisirs » Retard dans les travaux de réhabilitation du stade de Pô: le ministre Azoupiou sur le chantier

Retard dans les travaux de réhabilitation du stade de Pô: le ministre Azoupiou sur le chantier

Le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda  Azoupiou a effectué une visite sur le chantier de réhabilitation du stade municipale de Pô, ce vendredi 13 décembre 2019. Faisant partie des réalisations entrant dans le cadre du 58eme anniversaire de l’indépendance de notre pays dont  Manga a abrité les festivités en 2018, cette infrastructure souffre  toujours  d’un grand retard avec des travaux suspendus. A l’issue de la visite terrain, pour situer les responsabilités et montrer les dispositions prises, le ministre a rencontré les forces vives de la province. Des échanges à  bâton rompu entre techniciens, entrepreneur et la population ont permis de lever certaines zones d’ombre. 

Le présidium lors des échanges

Il était 9 h lorsque la délégation ministérielle arrivait sur terrain de Pô. On y apercevait des caniveaux abandonnés, du gazon entreposé dans des plastiques, de nombreuses barres de fer à la merci des voleurs sans aucun ouvrier sur  le site.

Personne de l’entreprise chargée des travaux n’était sur le chantier pour lui donner une quelconque explication sur les raisons du retard. Seul le bureau de contrôle a tenté  de lui fournir comme il pouvait des informations sur le chantier qui ayant débuté le 17 décembre devrait s’achever dans le mois d’avril. Selon le contrôleur l’entreprise ne travaille pas régulièrement sur le chantier avec un manque de sérieux dans l’exécution des travaux .Plus de deux mois d’absence sur le site est le constat fait par le ministre   car on y voyait aucune machine.

Le ministre des Sports et Loisirs,Daouda Azoupiou

Après cette visite, la délégation s’est rendue à la mairie de Pô pour les échanges avec la population .D’abord le ministre des sports et des loisirs a expliqué les  difficultés  qui ont abouti au choix de cette entreprise défaillante avec plus de huit mois de justice.

Pour lui cette entreprise est attributaire de plusieurs chantiers en souffrance de son ministère   dont celui du centre médicaux  sanitaire   abandonné aussi. Selon lui, son département  a joué toute sa partition avec une avance de plus 126 millions de francs remise à l’entreprise.

Après lui le Directeur général du fonds pour la promotion des  sports et des loisirs, monsieur  Marc Sanon ainsi que le directeur de l’administration et des finances, monsieur Victor KOURAOGO ont apporté tour à tour   des éclaircissements sur les objectifs assignés par le ministre à l’entreprise en charge de ce chantier. Il ressort que tout était réuni pour que  l’infrastructure soit livrée à temps  notamment  en  120 jours du 17 décembre au 17 avril. Elle accuse  8 mois de retard  au grand dam de la population.

Une vue des forces vives

Quant au directeur général adjoint  de l’entreprise monsieur Yacouba  CONOMBO, il a expliqué le retard des travaux en prétextant que  cette plateforme est une nouveauté pour eux car ils n’ont pas d’expérience la dedans. Aussi  il a signifié que  la saison   pluvieuse et la commande du gazon ont considérablement joué sur la situation mais il promet le livrer dans les meilleurs délais. Les interventions de la population ont majoritairement  été adressées à  l’entreprise  qui ne devait justifier ce retard  par son inexpérience dans le travail et  les pluies. A la fin des débats, le ministre des Sports et des Loisirs a annoncé la dernière décision prise  par son département qui consiste à un avenant de 125 millions pour achever les travaux avec  une autre entreprise, celle qui a réalisé le terrain de Tenkodogo. Au terme des échanges M.Azoupiou a marqué sa satisfaction pour la franchise des débats  car elle a permis de lever les doutes et de situer les responsabilités dur le retard du chantier de réhabilitation du stade de Pô.

 Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *