Accueil » Société » Comment réussir à transformer nos échecs en réussites?

Comment réussir à transformer nos échecs en réussites?

Les échecs, la vie en regorge. Il faut simplement apprendre à les accepter

Nous aspirons tous à nous accomplir, mais nos parcours sont jalonnés d’occasions manquées, de décisions malheureuses, d’actes parfois irréparables. Comment nous en relever?

«J’ai tenté mille choses, j’en ai raté presque autant». Cette confession, nous l’avons maintes fois entendue de nos amis. Pourquoi les échecs jalonnent-ils notre vie? Eh bien, nous sommes programmés pour réussir, mais rien ne se passe comme prévu. Et si rien de trop grave ne se produit, ce sont peut-être ces ratés, plutôt que nos succès, qui rendent nos existences passionnantes. Il faut être positif, voir les bons côtés de la vie, affronter courageusement nos échecs et les transformer en réussite.

En fait, échouer, réussir, tout est une question d’époque et d’interprétation. Le progrès change de camp, les repères vacillent. C’est l’histoire même de la vie.

Apprendre à faire face à ses échecs

Tout le monde, un jour doit faire face à ses échecs. Il peut arriver que l’on se heurte à un refus important pour une chose qui nous tenait à cœur ou un examen auquel on a échoué, un travail perdu, mais aussi une rupture sentimentale dont on se sent la victime.

On ne peut pas toujours accepter des choses négatives et il va falloir apprendre à faire face à ses échecs pour rebondir et aller de l’avant.

Vivre avec et aller de l’avant

Apprendre à faire face à ses échecs va commencer par en prendre conscience pour vivre avec, en comprendre les raisons et faire la part des choses. Une fois ce travail sur soi effectué, ce sera alors le moment de se lancer dans un nouveau projet ou de nouvelles relations.

S’investir, être positif, réussir, devenir brillant dans tous les domaines sans trop se mettre en avant pour autant, seront des atouts pour faire face à ses échecs et réussir coûte que coûte. De toutes les façons, pour réussir, nous n’avons pas le choix: il nous faut apprendre à surmonter nos échecs. Il faut apprendre de nos erreurs afin d’en sortir plus grand. D’ailleurs une vie sans tempête et sans échecs est comme un oiseau sans plumes.

Théophile MONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *