Accueil » Economie-Finances » Revue annuelle des réformes et projets communautaires : le Burkina, bon élève de l’UEMOA

Revue annuelle des réformes et projets communautaires : le Burkina, bon élève de l’UEMOA

Le Président de la commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) ,Abdallah  Boureima   a remis  les conclusions de  la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires, l’édition 2018 au Premier Ministre ,Christophe Joseph Marie DABIRE. La remise du document de mémorandum de cette revue technique a eu lieu le vendredi 19 avril 2019 à Ouagadougou, après une réunion de travail guidée par le chef du gouvernement burkinabè.

la photo de famille

Quatrième du genre, la revue annuelle des réformes, politiques, projets et programme de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) au  Burkina Faso a été faite par ladite institution avec le gouvernement burkinabè à travers le ministère de l’économie et des finances. Après une séance de travail entre la commission de l’UEMOA et le ministère des finances, les deux partis ont eu une réunion de travail avec le Premier ministre à l’issue de laquelle ils ont pu lui remettre un mémorandum. Au sortir de leur entrevu avec le premier ministre, M Abdallah Boureima face à la presse a fait savoir : « nous venons d’avoir une réunion importante avec le Premier ministre. Réunion au cours de laquelle le ministre de l’économie des finances et du développement et moi avons rendu compte des conclusions de la revue annelle de la reforme programme et projets communautaire ici au Burkina au titre de l’année 2018 ». Il a tenu à rappeler que la revue a été instituée en octobre 2013 par la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement. Aussi précise-t-il, « elle couvre généralement trois domaines de concentration dont la gouvernance économique et la surveillance multilatérale, le marché commun et les politiques sectoriel ». Il en ressort alors, de cette revue annuelle, que sur ces trois domaines, « le Burkina en 2018 a enregistré un taux de transposition et d’application des reformes qui avoisine un taux moyen de 84% contre 77,8% en 2017 soit une progression de plus de sept points par rapport à 2017 » affirme M. Boureima.

remise de convention du préside,t de la commission UEMOA au Premier Ministre

En outre, en dehors de ces réformes qui portent sur la législation économique et sectorielle, M. Abdallah a laissé entendre que « la revue s’est également penchée sur 15 programmes et projets communautaires au Burkina. Projets et programmes qui totalisent un montant d’à peu près 21 milliards de FCFA ». Là également ajoute-il, « la revue s’est penchée sur trois domaines de concentration. Le premier domaine concerne l’agriculture, l’élevage et l’environnement. Le deuxième domaine concerne l’environnement et le troisième domaine l’aménagement du territoire » a-t-il expliqué. Sur ces trois domaines aussi il y a eu également des progrès notables.

Cependant, «comme dans tout exercice nous avons noté des insuffisances et des recommandations » a laissé entendre M. Abdallah. Par rapport justement à ces insuffisances, la délégation de la commission dit avoir « écouté les orientations de M. le Premier ministre et surtout les commentaires qui ont été fait par l’équipe gouvernementale que nous avons rencontrée avant de venir voir le premier ministre ». Cela leur a permis de noter que le plus important par rapport aux insuffisances, « c’est l’engagement pris par le Burkina de les résorbés » affirme M. Boureima Abdallah.

Dans ce sens, le ministre de l’économie des finances et du développement du Burkina tout en se réjouissant du fait que le Burkina ait fait un bon taux cette année, promet que tout sera mis en œuvre pour que le Burkina puisse relever la tête et résorbé les insuffisances en 2019.

Hamadou Ouédraogo    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *