Accueil » Gouvernance - Développement » RN19 Kantchari-frontière du Benin: le président du Faso lance officiellement les travaux de bitumage

RN19 Kantchari-frontière du Benin: le président du Faso lance officiellement les travaux de bitumage

Ce mardi 19 décembre 2017 a eu lieu à Diapaga, dans la région de l’Est, le lancement officiel des travaux de bitumage de la route nationale numéro 19 allant de Kantchari jusqu’à la frontière du Bénin. Il a été présidé par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. La distance à bitumer est d’une longueur de 145 Km et d’un coût de plus de 32 milliards de F CFA. Les travaux sont financés à 96% par la Banque islamique de développement (BID) et à 4% par le budget de l’Etat. Le délai d’exécution est de 24 mois.

Le président du Faso a personnellement lancé les travaux de bitumage de la RN19

Dans vingt-quatre mois, les populations de Kantchari, Diapaga, Tansarga jusqu’à la frontière du Bénin, dans la région de l’Est, particulièrement celles de la commune urbaine de Diapaga, située à 450 km de la capitale du Burkina Faso, verront leur souhait, exprimé depuis 10 ans, se réaliser grâce au projet de construction et de bitumage dudit tronçon.

Attendu depuis longtemps par les populations de Diapaga qui compte 32 760 habitants dont 16 453 hommes et 15 816 femmes, ce projet de bitumage va permettre de désenclaver la région de l’Est afin de faciliter les échanges économiques et sociaux au plan national et régional sur certains axes principaux dont ceux de la RN19.

Cette route commence à l’intersection entre la route nationale N°4 et la route nationale N°19 à Kantchari en passant par Diapaga et Tansarga jusqu’à la frontière du Bénin à l’intérieur du parc W.

Le maire de la commune de Diapaga, Augustin Tankouano

«Aujourd’hui, c’est une grande joie que celle d’accueillir le président du Faso qui a bravé la route jusqu’ici pour lancer cette voie qu’il a promise lors de son passage il y a trois ans», a rappelé le maire de la commune de Diapaga, Augustin Tankouano. Pour lui, c’est un rêve des fils et filles des 19 villages et six secteurs de sa localité qui se réalise enfin. Sa joie se justifie car le bitumage de cette route permettra d’améliorer les conditions de développement économique de la zone à travers la réduction du temps de voyage, l’amélioration du transport des produits agricoles des zones de production vers les zones de consommation aussi bien à l’intérieur du territoire national qu’avec les pays voisins comme le Bénin, le Togo, le Niger et même le Nigeria.

Le ministre des Infrastructure, Eric Bougouma

Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma le coût des travaux est de plus de 32 milliards de F CFA financés par la Banque islamique de développement (BID) et le budget de l’Etat.

Quatre marchés distincts ont été conclus à savoir deux pour les travaux et deux pour les contrôles et la surveillance des travaux, à exécuter par deux entreprises africaines que sont SOROUBAT et la Compagnie sahélienne d’entreprise (CSE), sur une durée de 24 mois.

Le président du Faso écoutant les explications des techniciens

Selon le ministre Bougouma, il est prévu «l’aménagement de 25 km de pistes rurales connexes à la route principale, la construction de 19 000 mètres de murs de clôture pour les écoles et bâtiments publics le long de la route, la réalisation de 16 forages positifs équipés, la plantation de 8 500 plants d’arbres et la réalisation des études de la route Diapaga-Namounou-Arly-frontière du Togo longue de 205km».

Ayant constaté l’enthousiasme des populations à son arrivée, le président du Faso a affirmé que le projet de construction et de bitumage de cette route a pour but de «faciliter les échanges socio-économiques dans la zone, mais aussi de réduire de 60% au moins le temps de parcours entre les zones de production des régions de l’Est et du Centre-Est avec le reste du pays ainsi qu’avec les pays voisins». Il a réaffirmé son engagement à développer la localité et promis d’inaugurer la voie en bitumage dans deux ans.

Pour que cela soit une réalité, le président du Faso a démarré un gros engin et donné le coup d’envoi officiel des travaux de bitumage de la RN19 Kantchari-frontière du Bénin.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *