Accueil » Mounafica » Quand Roch Kaboré sème le trouble dans les rangs des terroristes

Quand Roch Kaboré sème le trouble dans les rangs des terroristes

La guerre contre le terrorisme avec son aspect protéiforme est physique. C’est-à-dire qu’elle est la confrontation directe entre les forces du bien contre celles du mal. Mais elle est aussi communicationnelle à travers la guerre des mots. C’est ainsi que depuis Paris en France où il est en visite officielle, sans dire comme son ministre de la Défense que «les terroristes seront terrorisés…», le président du Faso a visiblement semé les graines du trouble dans les rangs des terroristes en affirmant que «des combattants du côté des terroristes ont écrit pour dire qu’ils veulent déposer les armes et se mettre du côté de la république».

Cette petite phrase est plus puissante qu’un Sukhoï ou un EID (engin improvisé détonateur). De par cette annonce présidentielle, le doute est désormais dans les têtes chez les terroristes. On va commencer à se soupçonner, la zizanie est là et ses effets seront dévastateurs pour les terroristes. Tant mieux pour les populations qui ont tant souffert des attaques lâches des terroristes.

On peut donc faire dire au président Roch Kaboré que «Les terroristes sont troublés». Oui, dans les rangs terroristes, on va commencer à se regarder en chiens de faïence. Et donc les responsables seront obligés de faire des purges car le soupçon est tueur. Qui était où? Tel chef semble être passé de l’autre côté, donc il faut l’éliminer. On aurait vu des combattants échanger avec des hommes qui semblent être des FDS du Burkina, ils sont des «vendus», alors il faut les extirper des rangs.

De fil en aiguille, les assassinats internes, les accidents mortels de ceux qui ne sont plus des hommes ‘’sûrs’’ vont créer des inquiétudes, des craintes et la grosse peur qui va faire éclater les katiba les plus dures. Tant mieux pour la quiétude. Des combattants par vagues vont filer à l’anglaise pour se confier aux FDS. Sans trop de coups de fusils, la petite phrase du président Roch aura les effets d’une bombe destructrice. Car en voulant chercher à savoir qui a écrit, qui peut écrire pour annoncer son ralliement aux FDS du Faso, les responsables terroristes devront passer par ce qui fait leur nom à savoir terroriser dans leurs propres rangs.

Et cela va créer la débandade. Des combattants et même des chefs pour sauver leur peau seront obligés de se donner aux FDS. Une fois de plus, tant mieux.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

2 commentaires

  1. A propos de l’écrit sur les lettre de groupes de bandits , Toi mounafika tu mérités ton nom et c’est ce que t’es vraiment. Tu n’a pas à commenter ça de cette façon comme pour dire, il veut vous avoir. Il semblerait que cet écrit montre que tu supportés les bandits et qu’il ne faut plus te laisser t’approcher des autorités. On m’a dit dè

  2. Cet commentaire est tendancieux et semble dire aux terroristes qu’il n’en est rien de ce que le PF dit. Cet écrit leur suggère de na pas se fier aux dire du PF Rock mais de serrer les rangs. Mounafica,je te soupçonne de jouer pour ceux qui nous endeuillent tous les jours et je suis très au sérieux. Un citoyen patriote sincère ne peut tenir de tel commentaire sur la com d’un Prési qui depuis son installation enterre ses FDS. Je vais te signaler au CSC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *