Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Le Rotaract club de Ouagadougou forme des jeunes en entrepreneuriat

Le Rotaract club de Ouagadougou forme des jeunes en entrepreneuriat

Le Rotaract club de Ouagadougou dit doyen, un club service du rotary international, a initié une formation en entrepreneuriat pour des jeunes dont la plupart sont membres de ladite structure. Initiée le 20 octobre 2018 à Ouagadougou, la formation avait pour objectif d’outiller ces jeunes en entrepreneuriat afin qu’ils puissent devenir employeurs et non employés.

Le formateur, Boureima Sawadogo, expert-comptable et consultant spécialiste en gestion financière

La formation en question a débuté dans la matinée du 20 octobre pour prendre fin dans l’après-midi du même jour. Plusieurs formateurs se sont succédé pour partager leurs expériences et leurs savoirs avec les jeunes qui ambitionnent créer un jour leur propre entreprise. Boureima Sawadogo, expert-comptable, consultant spécialiste en gestion financière au niveau de la Banque mondiale bureau du Burkina Faso, est leur formateur principal.

Les participants à la formation

Il évoque plusieurs raisons qui ont prévalu à l’initiation de ladite formation. Selon lui, la première raison c’est que l’emploi est précaire et le taux de chômage est très élevé au Burkina. «Quand on lance un concours niveau BAC, ce sont des personnes qui ont un niveau maîtrise qui viennent postuler; c’est la preuve qu’il y a un problème d’employabilité des jeunes», a-t-il mentionné. La deuxième raison est liée au fait que le gouvernement encourage la création d’entreprise par la mise en place de structures d’accompagnement. De ce fait, des possibilités sont offertes à ces jeunes. Le troisième motif part du constat selon lequel le Burkina est un désert économique avec un grand potentiel entrepreneurial, «il y a beaucoup de secteurs qui ne sont pas pour l’instant couverts par des  entreprises. Il faut donc outiller et sensibiliser les uns et les autres pour qu’ils puissent percevoir qu’il y a nécessité d’aller à la recherche d’idée de projet et d’aller à la recherche de moyen pour pouvoir mettre en place leurs entreprises», a-t-il laissé entendre. Enfin, la dernière raison est la dynamique engagée par le Rotaract club pour outiller ses membres afin qu’ils puissent s’approprier des éléments nécessaires lorsqu’ils veulent créer une entreprise.

Flora Ouédraogo étudiante en première année Master en ingénierie financière a bien apprécié la formation
Hien Léonce, président en exercice du Rotaract club

La formation a été structurée en trois modules à savoir l’idée de création d’une entreprise, comment avoir une idée d’entreprise à créer? Les clés de succès d’une entreprise? La gestion de performance d’une entreprise déjà créée.

Pour Flora Ouédraogo étudiante en première année Master en ingénierie financière, cette formation est une aubaine pour elle qui n’en finit pas de passer de stage en stage dans les différentes entreprises. «Déjà je suis venue à cette formation avec l’idée de création de mon entreprise. Mais je suis venue avec beaucoup interrogations dans ma tête telles que: Comment commencer concrètement? Comment chercher les financements? Comment gérer pour garantir la pérennité de l’entreprise». Finalement, «c’est avec satisfecit que je repars de cette formation», s’est-elle réjouie.

M. Hien Léonce, président en exercice du Rotaract club dit doyen, précise que cette formation s’inscrit dans son programme annuel et a pour but de permettre aux uns et autres de connaître le monde entrepreneurial et d’oser entreprendre. «Vu l’engouement et l’intérêt portés à l’activité, nous comptons à l’avenir la pérenniser», a-t-il conclu.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *