Accueil » Gouvernance - Développement » Rue Wemba Poko à Wemtenga: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, lance les travaux de bitumage

Rue Wemba Poko à Wemtenga: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, lance les travaux de bitumage

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a lancé les travaux de bitumage de la rue Wemba Poko

Le Premier ministre a procédé le lundi 30 octobre 2017 à Ouagadougou, au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la rue Wemba Poko ainsi que la rue 29.46 à Wemtenga dans l’arrondissement 5. D’un coût global de 3  433 7 85 309 de francs CFA, ce projet a pour but de fluidifier le transport urbain de la ville de Ouagadougou.

Dans huit mois, les populations du quartier Wemtenga situé à l’arrondissement 5 de Ouagadougou verront leur réseau routier amélioré grâce au projet d’aménagement et de bitumage de la rue Wemba Poko qui va relier l’avenue Charles De Gaulle au boulevard circulaire ainsi que l’avenue Babanguida.

Attendu depuis longtemps par les populations de Wemtenga, ce projet va permettre de décongestionner la circulation sur certains axes principaux dont l’avenue Charles De Gaulle, l’avenue Banbanguida et le Boulevard circulaire. Longue de 950 mètres, la rue Wemba Poko sera aménagée selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, en béton bitumineux de 5cm d’épaisseur sur une largeur de 16 mètres dont 9 mètres de chaussée.

Le ministre des Infrastructure, Eric Bougouma, a invité l’entreprise chargée des travaux à tout mettre en œuvre pour respecter le délai fixé

La rue 29.46, quant à elle, assure la jonction entre le boulevard des Tansoaba, le boulevard circulaire et la rue Wemba Poko sur une longueur d’environ 650 mètres. Elle sera aménagée en béton bitumée de 5cm sur une largeur de 10 mètres. L’exécution des travaux va permettre d’éclairer non seulement l’ensemble de la rue, mais également d’assurer un assainissement convenable avec la réalisation de 1100 mètres linéaire de caniveaux. Il est prévu en outre une piste cyclable de chaque côté de la rue de 3m50 et une plantation d’arbres d’environ 500.

Les travaux seront exécutés par un groupement d’entreprises, Globex EKS, pour un coût de 3 168 049 851 de francs CFA, dans un délai de huit mois. Quant au contrôle et la surveillance de ces travaux, ils seront assurés par le bureau de contrôle Ted SARL pour un montant de 268 736 058 de francs CFA dans un délai d’exécution de 10 mois. «Je vous exhorte à tout mettre en œuvre pour assurer une bonne exécution de ces travaux et dans le respect des délais», a recommandé Eric Bougouma.

Pour le patron de la cérémonie, Paul Kaba Thiéba, cette infrastructure entre dans le cadre des vastes programmes de réhabilitation et de construction de voies et vise à faciliter la mobilité urbaine dans la ville de Ouagadougou. «Nous avons le même projet pour la ville de Bobo-Dioulasso», a-t-il révélé. Foi du Chef du gouvernement, la première phase de ce programme que nous lançons aujourd’hui, va permettre, de réhabiliter 29 kilomètres de voiries à Ouagadougou et de construire 21 kilomètres de voies nouvelles dans la ville de Ouagadougou pour le bénéfice des usagers.

Juliette Bonkoungou a pris part au lancement des travaux aux côtés du maire de la ville de Ouagadougou

Pour lui, le choix du 30 octobre comme date de lancement n’est pas fortuit. Le 30 octobre 2014, rappelle-t-il, la jeunesse burkinabè a payé de son sang pour mettre fin à l’injustice, pour changer l’économie nationale, pour faire en sorte que le développement soit une réalité au Burkina. «Nous avons voulu à travers ce lancement, continuer l’insurrection sous d’autres formes, sur le plan de la bataille pour le progrès économique et social au Burkina», a-t-il soutenu.

Etat des lieux des pistes rurales

Pour ce qui est de l’état d’exécution des travaux des pistes rurales à nos jours, le ministre Bougouma a soutenu que le taux d’exécution est fantastique. «Nous sommes à plus de 63% avec plus de 867 km sur les 1475 qui sont achevés», s’est-il réjoui, tout en informant au passage que les réceptions ont commencé, les travaux après la suspension due à la saison des pluies ont repris. «D’ici la fin du mois de décembre, nous aurons achevé la première phase en même temps que nous lançons 400 autres km de pistes rurales», a-t-il conclu.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *