Accueil » Lu, vu, entendu » Les Rwandais se sont pardonnés entre eux et ont pris le destin de leur pays en main par le sens du travail*

Les Rwandais se sont pardonnés entre eux et ont pris le destin de leur pays en main par le sens du travail*

La situation sociopolitique et économique que vit le Burkina Faso nous ramène à l’esprit cette déclaration du président rwandais, Paul Kagamé, qui parle du ‘’miracle’’ de son pays. Un pays qui a connu un génocide il n’y a pas longtemps et qui a pu y tirer les ressources nécessaires pour se hisser au rang des pays qui émergent sur le continent. Cela devrait nous inspirer, Burkinabè! Lisez plutôt ce qu’il a dit sur radio Rwanda.

Paul Kagamé (ph Réussir Business)

“Si notre pays est au rang premier en Afrique, et que le monde entier nous observe aujourd’hui, ce n’est pas parce que nous avons le Vatican, la Kabba, la Maison-Blanche, l’Élysée ou le Taj Mahal ici chez nous.

Non plus parce que vous avez un certain Paul Kagamé comme chef d’Etat, mais plutôt parce que vous avez des fils et des filles du Rwanda dans ce pays.

Des hommes et surtout des jeunes et des femmes rwandais qui se sont pardonné entre eux, et qui ont pris le destin de leur pays en main par le sens du travail, des innovations et du patriotisme comme étant la clé de leur progrès et de leur développement. Ce que nous faisons ici au Rwanda n’est pas un miracle, ni impossible ailleurs, il s’agit tout simplement de l’engagement de toute une nation, des jeunes et de femmes rwandais surtout, mais aussi de volonté politique.

Bientôt, nous aurons les meilleures universités du monde chez nous (NYU, Harvard, London school of Economics, FIT…). Nous aurons aussi les meilleurs hôpitaux au Rwanda. L’intelligence et la compétence de nos enfants seront égales ou supérieurs à celle des grandes puissances, et notre pays le Rwanda sera une nouvelle porte d’opportunité, de savoir, de technologie et d’innovation pour tous les enfants africains et du monde qui désirent appendre chez nous ou encore nous apporter leur savoir.

Le Rwanda sera non seulement au rendez-vous des civilisations, mais aussi des sciences et des technologies et de toutes les cultures qui domineront le monde.

Aujourd’hui, plus de 40% de notre agriculture est en train d’être dominé par la technologie, l’Afrique tout entière peut faire mieux que nous pour une autosuffisance alimentaire primordiale, tout est question d’intérêt national et des peuples africains.

Bien que nous sommes désormais loin de notre passé, faisons bon usage du présent pour faire mouche au futur. Car, le plus difficile n’est plus là d’où on vient, mais plutôt là où nous désirons et rêvons d’y aller. Au Rwanda, nous désirons et rêvons d’aller loin grâce à ce peuple et à cette jeunesse désormais consciente.”

Source: https://www.facebook.com/LeQuotidie/posts/1209295112539924 

NB : le titre est de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *