Accueil » Arts-Culture » Saison du Cartel: les derniers instants de Thomas Sankara à l’honneur

Saison du Cartel: les derniers instants de Thomas Sankara à l’honneur

«Sank ou la patience des morts». C’est la pièce théâtrale qui a été choisie pour la saison du Cartel. Ainsi le jeudi dernier dans la soirée, les fans du théâtre dont en première loge le ministre de la Culture ont pu suivre ce spectacle écrit et mis en scène par Aristide Tarnagda et Pierre Lambotte. C’était à l’espace culturel Gambidi.

Le ministre de la Culture a bien accueilli le spectacle
Le ministre de la Culture a bien accueilli le spectacle

«Sank ou la patience des morts» est un spectacle qui retrace les derniers instants du capitaine Sankara, qui, esseulé et abandonné par son entourage dans son projet révolutionnaire va se retrouver par la suite assassiné.

Alberto Martinez Guinaldo
Alberto Martinez Guinaldo

Joué par de grands acteurs tels Alain Hema, Alberto Martinez Guinaldo, Florence Marie Madeleine, et l’artiste musicien David le Combattant (guitariste), ce spectacle a été bien accueilli par le ministre de la Culture, Tahirou Barry. «J’ai beaucoup apprécié les séquences, les paroles et je pense qu’en suivant ce spectacle, chaque burkinabè, chaque amateur de théâtre va ressortir conscient d’un certain nombre d’enjeux et certainement va réfléchir sur notre devenir», a témoigné Tahirou Bahirou.

De son avis, en plus de plonger les spectateurs dans la période révolutionnaire, cette scène permet de comprendre l’histoire du Burkina et de tirer les enseignements. Certifiant avoir vécu cette période de spectacle avec beaucoup d’émotions, le ministre de la Culture s’est demandé «pourquoi une personne qui a profondément aimé son peuple et qui s’est engagée pour le bonheur de son peuple a eu un tel sort?». Cette interrogation qui reste encore vivace de son avis, interpelle plus d’un. «Quels que soit l’adversité, les risques, les obstacles, nous avons un devoir de rendre service à notre nation et ce devoir nous interpellera partout où nous sommes», foi du ministre Tahirou.

L’acteur Alberto Martinez Guinaldo qui a joué le rôle de Gilbert Diendéré, et un banquier de la cellule africaine de l’Élisée a confié qu’il n’a pas eu de difficulté particulière à rentrer dans la peau des personnages. «Pour moi ce qui est fort au niveau émotionnel c’est au début quand on a fait les premières recherches pour l’histoire que je ne connaissais pas très bien», a-t-il noté avant de préciser que ce spectacle sera joué en France au Festival d’Avignon. «On espère le tourner en Europe et on va revenir à Ouagadougou parce qu’on a en tête de faire une tournée dans les universités», a-t-il conclu.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *