Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Salon de droit: la deuxième édition se tient du 10 au 12 novembre

Salon de droit: la deuxième édition se tient du 10 au 12 novembre

Du 10 au 12 novembre 2016, Ouagadougou va abriter la deuxième édition du Salon de droit. Présidée par la présidente de la Cour de cassation représentée par Jean Ouédraogo, la cérémonie d’ouverture a eu lieu le jeudi 10 novembre 2016 à Ouagadougou.

Photos de famille des organisateurs et invités d'honneur du Salon de droit
Photos de famille des organisateurs et invités d’honneur du Salon de droit

Le Salon de droit est une plateforme qui regroupe d’une part les professionnels du droit, à savoir les magistrats, avocats, huissiers de justice et autres, et d’autre part les justiciables, à savoir ceux qui ont soif de connaître le droit, la loi et les autres attributs du droit. Cette année, la deuxième édition se tient sous le thème «Collaboration entre la justice et les justiciables: enjeux et défis».

Antoinette Ouédraogo, marraine de la cérémonie lors de la visite du Salon
Antoinette Ouédraogo, marraine de la cérémonie lors de la visite du Salon

De l’avis du président du Comité d’organisation, par ailleurs, directeur de publication du journal «Le chemin du droit», Dieudonné Lankoandé, cette année, la justice a été fortement critiquée par les forces vives de la nation. C’est ce qui justifie le choix de ce thème qui vise à offrir une occasion aux citoyens de pouvoir comprendre et apprendre tout sur le droit et la loi. «Ils vont pouvoir échanger directement avec les avocats, magistrats, huissiers…, afin de comprendre le fonctionnement de l’appareil judiciaire», a révélé Dieudonné Lankoandé.

Dieudonne-Lankoande president du Comite d'organisation
Dieudonné Lankoande président du Comité d’organisation

Pour cette deuxième édition, le Comité d’organisation a décidé d’innover en intégrant au programme, un concours de plaidoyer et une soirée dénommée la nuit du juriste. «Au cours cette soirée, nous allons récompenser les acteurs de la justice, décerner des trophées de droit à toutes ces personnes physiques ou morales qui interviennent dans le domaine des droits humains, de la justice, de la citoyenneté et aussi dans le domaine de la démocratie et la de bonne gouvernance», a fait remarquer M. Lankoandé. Il a aussi noté que des communications sur différents thèmes en lien avec la justice seront données au cours de ce salon. A cela s’ajoute les expositions vente de produits et services juridiques et les consultations juridiques qui seront données par plusieurs spécialistes. «Au sortir de ce salon, nous nous attendons à ce que les justiciables s’approprient de cette aubaine», a souhaité le président du Comité d’organisation.

La marraine de la cérémonie, Antoinette Ouédraogo, ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats qui a prononcé le discours d’ouverture a encouragé les promoteurs du Salon dans cette lancée et a formulé des attentes à leur endroit. «J’attends de vous, pas que vous montriez l’exemple, mais que vous en soyez. C’est ce dont notre société a besoin aujourd’hui pour relever tous les défis en matière de connaissance juridique», a recommandé Antoinette Ouédraogo qui les a incités à forger en eux, l’esprit du juriste.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *