Accueil » Economie-Finances » Le salon E-commerce, 2ème édition, se tiendra à partir du 29 novembre à Ouagadougou

Le salon E-commerce, 2ème édition, se tiendra à partir du 29 novembre à Ouagadougou

La deuxième édition du salon régional sur le commerce électronique va bientôt ouvrir ses portes. Le jeudi 29 novembre 2018 est le jour choisi pour convier tous les adeptes et les professionnels du E-commerce à Ouagadougou, au Palais des sports de Ouaga 2000. Dénommé salon E-commerce Ouaga, ce rendez-vous du donner et du recevoir des acteurs de l’économie numérique va durer 3 jours et aura pour thème: «la contribution du commerce électronique pour l’émergence des économies africaines». C’est justement en prélude à cet évènement que la presse a été conviée à une conférence de presse ce 23 novembre pour en savoir plus sur la 2ème édition.

Le directeur du salon, M. Anselme Salomon Mano

Durant 72 heures, les acteurs du E-commerce vont se pencher sur le thème: «la contribution du commerce électronique pour l’émergence des économies africaines». Au programme, des conférences thématiques, des rencontres B2B, des expositions. C’est la deuxième édition de ce salon entièrement dédié au commerce électronique dénommé «e-commerce Ouaga». Elle vise à partager les enjeux, les opportunités et les innovations de l’économie numérique. Elle vise aussi à créer un cadre de rencontres professionnelles entre entreprises des différents secteurs de l’économie numérique et des d’échanges entre les acteurs du public et du privé.

Pour le directeur du salon, M. Anselme Salomon Mano, il faut laisser les anciennes pratiques dans le domaine du commerce. Il croit fermement d’ailleurs que «les anciennes pratiques dans le commerce vont mourir de leur belle mort et faire place au E-commerce». Mais pour l’heure, pour réussir une belle révolution vers le E-commerce, six (6) outils sont indispensables. Il s’agit des technologies E-commerce, de l’optimisation du E-commerce, des services du E-commerce, la poste et la livraison expresse M-commerce, Transit-Logistique et transports». Ces outils permettront aux différents acteurs de pouvoir entrer dans cette ère de changement de mode de consommation. Pour ce qui est une première dans la sous-région, les organisateurs disent attendre un certains engouement vis-à-vis des participants.

Les participants à la rencontre

Parlant d’ailleurs de l’organisation, l’association IGF Burkina se veut être un partenaire de ce premier salon du genre dans le paysage E-commerce dans la sous-région. Son Président, Hermann Ouédraogo, a situé l’importance d’un tel salon. Pour lui, «c’est pour voir comment dynamiser ce secteur et apporter une certaine confiance des consommateurs quant à l’utilisation de ce medium pour faire des achats et proposer des services».

Aussi, plusieurs pays d’Afrique et d’Europe soutiennent également cet évènement. Le Rwanda qui a une certaine avance dans le domaine du E-commerce est d’ailleurs le pays invité modèle de cette édition. Près de 60 exposants et 1200 visiteurs professionnels sont attendus.

Toutefois, pour cet évènement qui se veut désormais panafricain, invite a été faite aux responsables d’entreprises à participer au salon du E- commerce qui est une vitrine d’échanges et de partage d’expériences, mais aussi une aubaine pour les affaires.

Hamadou Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *