Accueil » Politique » Section MPP de la province du Nahouri: la crise dans la sous-section de Tiébélé relève désormais du passé

Section MPP de la province du Nahouri: la crise dans la sous-section de Tiébélé relève désormais du passé

La sous-section du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de la commune de Tiébélé était en assemblée générale ce samedi 16 novembre 2019. Elle a concerné les membres du bureau politique national de la province, les membres  du  bureau  de la section  provinciale, de la sous-section, des comités de base des 67 villages de la commune et des personnes ressources. C’était une réussite selon les organisateurs car la commune sort d’une crise liée à la mise en place de la sous-section.

Une vue des comités de base

Après plusieurs mois de mésentente consécutive  à la mise en place de la sous-section de la commune de Tiébélé, tout est désormais dans l’ordre. C’est pour le prouver que le bureau de la sous-section de la commune a tenu son assemblée générale ce samedi 16 novembre 2019.

Prévue pour démarrer à 9 heures, c’est finalement à 12 heures que cette rencontre a pu démarrer. Plusieurs interventions l’ont ponctuée. Tout d’abord, le chef de Guenon, au nom des anciens, a souhaité la bienvenue aux filles et fils de la province à Tiébélé. Pour lui, un chef doit soutenir ses enfants quel que soit leur appartenance car c’est  son devoir.

Il a souhaité que l’insécurité s’éloigne du Burkina et de la province  du Nahouri.

Le ministre des Sports et des Loisirs fier de cette rencontre

Le chef de Guenon a terminé son intervention en demandant aux filles et fils de la province d’œuvrer pour la réouverture du commissariat de police de la commune.

Quant au  secrétaire de la sous-section, Djanjan OUGUE, ainsi que celui de la section ont égrené les réalisations faites par le gouvernement. Au regard de ces nombreuses infrastructures, ils ont  réitéré  leur détermination à le soutenir  et à renouveler le mandat du président du Faso. Le ministre des Sports et Loisirs, Daouda AZOUPIOU,  a réclamé l’implication de la population dans le recrutement des volontaires de sécurité car c’est un appel patriotique.

Il a promis la construction du stade de Tiébélé et la clôture du CSPS. Daouda AZOUPIOU a remercié tous ceux qui ont œuvré  au retour de la cohésion dans le parti et a pris l’engagement de récupérer la mairie ainsi que les deux postes de député de la province.

Des chefs coutumiers sont venus soutenir leurs fils

Cela passe par un vote massif aux élections présidentielle et législatives de 2020 d’abord qui ne fait plus l’objet de doute. Une quête a été faite pour soutenir les forces de défense et de sécurité. Les fruits de cette collecte de fonds ont été remis à la fin de la cérémonie.

Rappelons que les membres du bureau politique de la province Antoine ATIOU, Kodjo BAKIEKA, Daouda AZOUPIOU, Brigitte OUELE, Jeanne LILIOU, Clarisse DIASSO, Mme TANGAHIRE ainsi que Souleymane ZIBARE, membre du Haut conseil, ont pris part à cette assemblée générale.

Jean AOUE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *