Accueil » Défense-Sécurité » Sécurité: l’Ecole nationale de police met à la disposition de la grande famille de la Police 1186 éléments

Sécurité: l’Ecole nationale de police met à la disposition de la grande famille de la Police 1186 éléments

Les élèves de la 46e promotion de l’Ecole nationale de Police (ENP) ont été officiellement autorisés vendredi à porter leurs épaulettes au cours d’une cérémonie marquant la fin de leur formation. La cérémonie a été présidée par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba et parrainé par le Haut représentant du président du Faso, Chériff Moumina Sy.

Le Premier ministre portant les épaulettes au major de la promotion
Le Premier ministre portant les épaulettes au major de la promotion

La grande famille de la Police a vu son effectif renforcé par 1186 élèves issus de la 46e promotion. Baptisée promotion «Dévouement pour la Nation», hommes et femmes dont 1153 assistants de police et 26 agents de la police municipale iront renforcer les rangs de la Police nationale. Aux dires du coordonnateur des études et des stages, 5 élèves ont été autorisés à redoubler pour n’avoir pas obtenu la moyenne générale requise de 12/20. Un élève a été exclu pour indiscipline et pour atteinte au règlement intérieur et un élève exclu pour insuffisance de résultats. L’on déplore également trois cas de décès au cours de la formation.

Les élèves policiers lors du défilé
Les élèves policiers lors du défilé

Venu encourager et témoigner toute la reconnaissance du gouvernement à la promotion «Dévouement pour la Nation», le Premier ministre, Paul kaba Thiéba, a incité ces nouvelles recrues à s’investir dans cette carrière qui est exigeante et difficile. «Le dévouement à la cause de l’Etat, pour la sécurité nationale, la défense de la partie en ces temps troublés par l’incivisme et la lutte contre le terrorisme sont les exigences du métier», a-t-il soutenu.

Au regard des résultats obtenus, le chef du gouvernement a la certitude qu’«avec des policiers bien formés, nous réussirons à vaincre tous les problèmes».

Photo de famille
Photo de famille

La sécurité est un préalable constant à toute politique de développement, selon le ministre de la Sécurité Simon Compaoré, et les acteurs qui en ont la charge doivent prendre conscience. Revenant sur les récents évènements survenus au sein de l’institution, à savoir le mouvement d’humeur de la Compagnie républicaine de sécurité, Simon Compaoré, tout en reconnaissant la justesse de la lutte, a néanmoins invité les uns et les autres à la réconciliation et à l’unité de tous les corps afin de ramener la sérénité dans les rangs.

Se disant prêt à tout moment pour l’exécution de sa mission, le major de la promotion, l’assistant de police Kiendrebéogo Tampour, a soutenu qu’aucune distraction ne pourra l’empêcher de mettre en application sa formation sur le terrain. Toutefois il a émis des sollicitations pour redorer l’image de l’Ecole. Des sollicitations qui se résument en la construction d’un amphithéâtre de grande capacité, de la clôture de l’Académie de police, l’érection des Ecoles de police en Etablissements publics de l’Etat (EPE), l’harmonisation des pécules d’avec ceux d’autres écoles de formation professionnelle et l’octroi d’un statut pour l’ensemble des formateurs.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *