Accueil » Economie-Finances » Sécurité routière: l’ONASER ouvre sa17e session foraine à Ouagadougou

Sécurité routière: l’ONASER ouvre sa17e session foraine à Ouagadougou

La 17e  session foraine de la Commission technique spéciale de retrait de permis de conduire s’est ouverte ce mardi 29 octobre  2019 à la gare routière de Tampouy à  Ouagadougou. Elle est organisée par l’Office national de sécurité routière (ONASER) en partenariat avec le ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière. Au cours de cette session, la commission va statuer sur des dossiers d’accidents mortels de la circulation routière et à l’occasion, sensibiliser les transporteurs sur le code de la route.

Une vue des officiels lors à l’ouverture de la session foraine

De 2014 à 2018, 99 774 accidents de la circulation se sont produits et ont fait 4 690  tués et 72 115 blessés selon l’Office national de sécurité routière (ONASER). Avec les efforts conjugués, la tendance était à la baisse du nombre de tués qui est passé de 954 en 2014à 944 en 2018.Mais la récurrence des accidents mortels semble estomper l’espoir  d’une tendance à la baisse de la mortalité routière. C’est compte tenu de cette situation dramatique  que l’ONASER a décidé de tenir cette session foraine à la gare routière de Tampouy situé à l’arrondissement 3 de Ouagadougou. Il entend ainsi sensibiliser les usagers de la route.

Pour le Directeur général de l’ONASER, Adama Kouraogo au  cours de l’année 2018 et des trois premiers trimestres de l’année 2019, des accidents graves de la circulation se sont aussi produits parmi lesquels il se rappel comme si s’était hier, celui du 22 septembre 2019 à Makognadougou environ 50 km de Bobo Dioulasso qui a fait 7 morts et 6 blessés graves.

le Directeur général de l’ONASER, Adama Kouraogo

Et donc pour lui, la commission de retrait de permis de conduire ,une instance administrative chargée de statuer sur les dossiers d’infractions graves aux règles de la circulation routière ainsi que ceux relatifs aux accidents graves, voire mortels de la route pourra répondre aux préoccupations de la population. Au cours de cette journée, « les membres de la commission vont se mettre sur place et statuer sur les dossiers des auteurs d’accidents graves. Il y a sept dossiers programmés. Ces chauffeurs vont à tour de rôle passer devant la commission. Par rapport à l’infraction, on prononce la sanction », a situé le DG de l’ONASER. « Elle est aussi chargée de prévenir les accidents de la route par la sensibilisation et l’éducation à l’endroit des usagers de la route », a ajouté M.Kouraogo, même si «le gouvernement a  pris des mesures  comme l’interdiction des transports  mixtes,  l’installation des limiteurs de vitesse sur les véhicules, le respect de la règlementation relative aux heures de conduite et de repos des chauffeurs routiers,  à la circulation et au stationnement des véhicules poids lourds dans les communes».

Aussi comptant sur la et franche  bonne collaboration,le DG a remercié  les organisations professionnelles des transporteurs et chauffeurs routiers qui ont effectivement répondu présents à cette session.

le président de l’OTRAF, section gare routière de Tampouy et chef de gare, Sékou Sawadogo

« C’est une opportunité que nous saisissons ce matin, pour la sensibilisation de nos membres. Nous sommes là pour écouter et suivre les conseils de la commission », a expliqué le président de l’OTRAF, section gare routière de Tampouy et chef de gare, Sékou Sawadogo. Saluant l’initiative de l’ONASER, M. Sawadogo estime que cette  session arrive au bon moment, vu le nombre élevé d’accidents de circulation du fait des excès de circulation, la non par les chauffeurs routiers des normes édictées par la réglementation de la circulation sur les routes. Et tout comme lui, beau nombre des participants à cette 17ème session foraine  ont dit nourrir l’espoir que celle-ci puisse contribuer à l’éveil des consciences et créer un changement qualitatif véritable des comportements et des mentalités.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *