Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Semaine de la citoyenneté dans le Nahouri: la montée des couleurs a eu lieu au lycée provincial de Pô

Semaine de la citoyenneté dans le Nahouri: la montée des couleurs a eu lieu au lycée provincial de Pô

 La semaine de la citoyenneté est une occasion d’enseignement du civisme de l’éducation morale sur toute l’étendue du territoire national. Dans le Nahouri c’est le lycée provincial de Pô qui a servi de cadre au lancement des activités. Le haut-commissaire de la province  Ram Joseph KAFANDO , entouré du secrétaire général de la province monsieur Isaac T  SIA, du préfet du département de Pô Adama  DIALLO,  des  différents services provinciaux de sécurité , des  coordinateurs  provinciaux  des femmes, des jeunes et des OSC ont procédé à la montée des couleurs . C’était ce mardi 15 octobre 2019. Des conseils ont été prodigues aux élèves par le premier responsable de la province avant la montée du drapeau.

Les autorités provinciales

Il était 6h45 ce jour mardi 15 octobre 2019,  lorsque le haut-commissaire de la province du Nahouri arrivait dans la cour du lycée provincial de Pô. Le dispositif est déjà mis en place pour le cérémonial de la montée des couleurs. Autour du drapeau, la directrice provinciale de l’enseignement post primaire et secondaire madame Noélie YONLI/ TAPSOBA a pris la parole  d’abord  pour souhaiter  la bienvenue au haut-commissaire et la délégation qui l’accompagne avant de situer les raisons de leur présence. Selon madame la directrice,  cette semaine est consacrée au civisme et le haut-commissaire est ici à cet effet.

A l’issue de son intervention monsieur Ram Joseph KAFANDO haut-commissaire de la province du Nahouri a présenté toute l’équipe qui l’  a accompagné. Ensuite il  a déclaré que la semaine de la citoyenneté est une  période consacrée à l’éducation morale et civique. Le respect des professeurs, des autorités du pays, des biens publics ainsi que la discipline doivent être de rigueur.

La montée des couleurs

Celui-ci a demandé aux élèves d’aimer le pays en évitant de le détruire car s’il disparait c’est avec tout le monde. Il est donc impératif de protéger le Burkina qui nous est cher a-t-il dit. « Vous êtes la relève et vous devez éviter les marches et les grèves inutiles car elles handicapent le développement. Si vous devez marcher, il faut éviter de casser les édifices publics » a conclu monsieur le haut-commissaire. C’est après ses propos que le drapeau fut monté avec l’hymne national. Dernier à intervenir le proviseur du lycée provincial de Po monsieur David OUOBA a remercié le haut-commissaire pour le choix de son lycée pour cette activité de civisme. Pour lui ce jour 15 octobre est particulier car il marque celui de l’assassinat du président Thomas SANKARA qui prônait le civisme. Celui-ci à son vivant n’a cessé de marteler la nécessité de l’amour du pays et du combat pour le développement du Burkina a terminé monsieur OUOBA.

Jean AOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *