Accueil » Economie-Finances » SICOT, 2ème édition: la cité du cavalier rouge en mouvement

SICOT, 2ème édition: la cité du cavalier rouge en mouvement

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé la cérémonie d’ouverture de la 2e édition du Salon international du Coton et du Textile (SICOT), ce jeudi 30 janvier 2020 dans la cité du Cavalier rouge à Koudougou. Avec une participation massive de plus de 25 pays venus de par le monde, l’objectif de ce grand rendez-vous économique et social international placé sous le thème : « Production et transformation du coton : moteurs d’industrialisation et de croissance économique pour les États africains » est de mettre en valeur le secteur du coton africain et de faire du Burkina Faso, le carrefour africain.

Le présidium lors de la cérémonie officielle

Les portes du deuxième salon international du coton et du textile (SICOT) sont ouvertes, dans la matinée du jeudi 30 janvier 2020, à Koudougou sous le très haut patronage du président du Burkina Faso, Roch Mark Christian Kaboré et sous le parrainage de M. Akinwumi Adesina, président de la BAD. Et on pouvait entendre en ces mots du Chef de l’Etat burkinabè dans son discourt officiel d’ouverture, la tenue effective de cette 2ème édition est une fierté pour l’ensemble des acteurs de la filière coton du monde entier, en particuliers pour les burkinabè, vue le contexte sécuritaire que traverse actuellement le pays des hommes intègres. « La cérémonie du SICOT nous rassemble dans la cité du cavalier rouge avec plaisir. Après le succès de la 1ère édition en septembre 2018, le gouvernement a décidé de faire du SICOT un évènement biennal. ET le thème de cette 2ème édition: «Production et transformation du coton: Moteurs d’industrialisation et de croissance économique pour les Etas africain, est un thème général d’une pertinence remarquable » a-t-il affirmé.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré coupe le ruban de la 2e édition du SICOT)

Pour le chef de l’Etat burkinabè, le coton joue un rôle majeur dans la plupart de l’économie des pays africains. Les questions qui entrave son développement à savoir, les financements et ceux liés à l’énergie doivent être impérativement résolus, et cela commence par l’inauguration de l’usine d’égrenage qui sera effectuer après la conférence inaugurale, a lancé Roch Mark Christian Kaboré. Et pour Maurice Moctar Zongo, maire de la ville d’accueil du SICOT 2020, le choix fait sur sa ville pour les activités, est une grande joie.« C’est une joie et légitime fierté pour nous d’accueillir l’organisation de cette 2e édition du SICOT. Un évènement qui une fois de plus vient confirmer notre résilience malgré les multiples difficultés auxquelles est confrontée notre nation. Je saisi donc l’occasion pour remercier sans exception l’ensemble des acteurs de cette évènement, et au nom du conseil municipal salué les efforts de développement consenti par le gouvernement, malgré le contexte sécuritaire difficile », a félicité le maire de Koudougou. Quant au président du comité d’organisation Boubacar Traoré, lui, a fourni un programme du SICOT qui s’étale du jeudi 30 janvier 2020, au vendredi 31 janvier 2020. Soit deux jours consécutifs pour magnifier l’or blanc dans la belle cité du cavalier rouge. A-t-il entre autres cité comme innovation, la conférence inaugurale, des tables rondes, des rencontres BtoB et BtoG, les nuits de SICOT et bien d’autres activités socio culturelles.

La visite des stands

Le redimensionnement du nombre des panels, le développement d’une plateforme web, l’allongement de la durée vente à la place de la nation, l’inauguration de l’usine d’égrenage, 1690 inscrit via la plateforme, 237 journalistes accrédités et de nombreux stylistes de renommer mondiale, donc Patio, etc. Représentant la République de Turquie pays invité d’honneur: « je voulais exprimer mes satisfactions aux organisateurs du 2e SICOT, saluer le gouvernement burkinabè sur ses efforts faits dans ce secteur malgré le contexte sécuritaire difficile », a-t-il félicité. Finalisé à un cout de plus de 200.miliard, le projet A STAR Textile Burkina Faso avec le géant Turc AYKA Textile et Investîmes concernes les villes de Bobo-Dioulasso, Ouagadougou et celle de Koudougou dont l’inauguration est prévue en juillet prochain. Un projet qui attend générer selon les prévisions, plus de 12milles emplois directs et 50milles emplois indirects, a indiqué la diplomate turque au Burkina Faso.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *