Accueil » Logtoré » Sida: l’épidémie proviendrait des grands singes du Cameroun

Sida: l’épidémie proviendrait des grands singes du Cameroun

Les gorilles du sud-ouest du Cameroun seraient à l’origine de deux des quatre variantes du Sida.

© istock
© istock

On en sait plus sur l’origine de la transmission du Sida aux humains. Toutes les souches virales de l’infection chez l’homme sont désormais connues. Une équipe internationale de chercheurs emmenée par Martine Peeters, virologue française de l’Institut français pour la recherche et le développement et de l’Université de Montpellier, a réussi à remonter les traces du VIH.
Leur découverte, publiée dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS), révèle que l’épidémie de Sida aurait été transmise par les chimpanzés et les gorilles du sud-ouest du Cameroun.
Pour bien comprendre, il faut rappeler que le VIH se compose de quatre groupes (M, N, O et P) ayant chacun une origine distincte. L’origine des groupes M (responsable de la pandémie chez 40 millions de personnes) et N ne faisaient plus mystère. On avait découvert plusieurs années plus tôt qu’ils remontaient à des chimpanzés du Cameroun.
Restait à découvrir l’origine des deux souches restantes, l’O et le P. Si on estime que le groupe P n’a contaminé que deux individus dans le monde, le O serait responsable de plus de 100 000 cas d’infection au virus du Sida en Afrique centrale et occidentale.
Un passage du singe à l’homme
Les grands singes du sud du Cameroun, infectés naturellement par le virus de l’immunodéficience simienne (VIS), seraient donc à l’origine de ces deux souches du VIH chez l’homme. Des analyses génétiques de déjections de chimpanzés et de gorilles du Cameroun, du Gabon, de la République Démocratique du Congo et d’Ouganda ont permis d’arriver à ces résultats. « Cette étude montre que, comme les virus de l’immunodéficience simienne (SIV) infectant des chimpanzés, ceux des gorilles sont aussi capables de traverser la barrière des espèces et peuvent provoquer des épidémies », explique Martine Peeters à l’AFP.
Le virus serait passé du singe à l’homme par plusieurs biais: au cours de la chasse, à l’issue de morsures d’animaux infectés ou encore après consommation de leur viande.
Source: topsante.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *