Accueil » Education-Enseignement-Recherche » Situation sécuritaire: 1933 établissements ont été fermés à la date du 17 mai 2019

Situation sécuritaire: 1933 établissements ont été fermés à la date du 17 mai 2019

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales a, au cours du traditionnel point de presse du gouvernement ce jeudi 23 mai 2019 à Ouagadougou, dressé le bilan de la situation des écoles fermées pour des raisons sécuritaires à la date du 17 mai 2019.

Le présidium lors du point de presse

« A la date du 17 mai 2019, avec les nouvelles fermetures, 1933 établissements ont été fermés et ça concerne théoriquement 326 152 élèves de même que 9042 enseignants », a déclaré le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Professeur  Stanislas Ouaro.

Entre 950 à 1000 écoles ont récemment fermées depuis une ou deux semaines dues à trois situations selon le ministre Ouaro : la situation des écoles fermées depuis le début des différentes attaques, la situation des écoles fermées entre temps qui ont rouvert pour certains et pas pour d’autres et une situation nouvelle liée à l’assassinat des cinq enseignants dans la commune de Comin-Yanga dans le Centre-Est et les agressions dans la région du Centre-Nord. « Mais ces situations sont en train de s’améliorer avec les opérations des FDS, ce qui fait que les fermetures récentes ne perturbent pas le calendrier scolaire», a souligné le ministre de l’éducation nationale qui a précisé qu’à ce niveau, les élèves n’ont pas besoin de situation de regroupement et prendront part aux examens .

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Professeur Stanislas Ouaro

Par contre, environ de 947 à 950 ont connu des perturbations depuis le début des cours. Parmi ces 950, renseigne le Professeur Ouaro, il y a des écoles fermées depuis début octobre et des écoles qui ont fermé à mi-chemin. Et c’est à ce niveau à l’entendre, que « nous ferons un point pour voir qui sont ceux qui pourront bénéficier des cours supplémentaires et des examens de passage et qui sont ceux qui verront leur année blanchie ».

Madina Belemviré

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *