SNC Bobo/2018: le top de départ donné - Les échos du Faso
Accueil » Arts-Culture » SNC Bobo/2018: le top de départ donné

SNC Bobo/2018: le top de départ donné

Les trois (3) coups de tambour marquant le lancement officiel de la 19ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo/2018 ont été donnés par le Premier ministre, Paul Kaba Thièba, le samedi 24 mars 2018 à Bobo-Dioulasso.

C’est par cet acte que le PM a donné le top de départ de la 19ème édition de la SNC

«Sauvegarde des valeurs culturelles: Enjeux et défis». C’est autour de ce thème que se tient la 19ème édition de la SNC. La cérémonie d’ouverture officielle de cette 19ème biennale de la culture a été essentiellement marquée par une parade de l’ensemble des régions du pays, des prestations d’artistes de renom, des allocutions et le tout couronné par les trois (03) coups de tambour du Premier ministre marquant le top de départ des activités.

La cérémonie d’ouverture a connu une parade des différentes régions du pays

Instituée dans le but d’offrir aux communautés et aux artistes un cadre adéquat de découverte, de promotion et de valorisation des expressions culturelles et de la créativité artistique, la SNC, selon le ministre Abdoul Karim Sango, contribue à la cohésion nationale et à l’édification de la nation burkinabè.

Pour cette édition, la SNC accueille selon le ministre en charge de la Culture, 1 300 artistes et attend près de 300 000 festivaliers. Cette édition comme les précédentes verra l’organisation d’une diversité d’activités dont les compétitions du Grand prix national des arts et des lettres (GPNAL) et les activités du volet festival qui seront articulées autour des conférences et panels, le village des communautés, l’exposition muséale, les plateaux off, le marché des arts, l’initiation des enfants aux arts et la foire artisanale et commerciale.

15 sociétés de masque ont également défilé à la cérémonie d’ouverture

Selon le ministre Sango, le choix du thème n’est pas fortuit. Pour lui, c’est une interpellation individuelle et collective face à une «véritable» crise des valeurs qui fragilise les fondements des sociétés humaines en général «et la nôtre en particulier». «Assumons-nous aujourd’hui l’héritage culturel laissé par nos illustres devanciers? L’ardeur au travail, l’intégrité, l’amour de la Patrie, la solidarité, le respect des aînés et de l’autorité, l’altruisme, autant de valeurs cardinales que nous devons impérieusement préserver mais que nous aliénons dans une course effrénée vers un matérialisme destructeur et un individualisme aveugle. Le corollaire de cette situation sont l’effritement du tissu social, le désintérêt et l’éloignement des jeunes des traditions, la disparition progressive et irrémédiable des savoir-faire ancestraux et la ruine des legs patrimoniaux», a-t-il déploré.

Tout en saluant le thème, le PM a rassuré que les dispositions seront prises au niveau de l’exécutif pour la sauvegarde des valeurs culturelles, propre au Burkina

Le thème de la 19ème édition de la SNC appelle donc, selon lui, à un sursaut salvateur dans une inculturation véritable afin de sortir de l’ornière de l’aliénation et de puiser «dans la vraie source, celle de notre culture, les principaux leviers de notre développement». Et le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, d’indiquer que le gouvernement mettra tout en œuvre pour sauvegarder les valeurs culturelles propres au Burkina Faso et ce, à travers des cérémonies telle que la SNC. Aussi, dit-il, c’est à la nouvelle génération de prendre exemple sur les aînés pour ainsi perpétuer la culture burkinabè riche et variée, socle d’une véritable cohésion sociale entre les peuples.

Actualité oblige, le premier responsable du département en charge de la Culture n’a pas perdu de vue l’aspect sécuritaire et ce, au regard des dernières attaques dont a été victime le Pays des hommes intègres. Ainsi, s’est-il voulu rassurant. «Nous tenons à rassurer les festivaliers que la sécurité a été une préoccupation majeure du Comité national d’organisation de la SNC Bobo/2018», a-t-il signifié avant d’inviter les uns et les autres au respect strict des consignes des Forces de défense et de sécurité.

Mahamoudou Ouédraogo, ancien ministre de la Culture et Lassiné Diawara, président de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins, sont les co-parrains de cette édition de la SNC.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *