Accueil » Gouvernance - Développement » Solution-problème des zones non loties de Garguin : entre population et Ministère en charge de l’urbanisme, un consensus a été trouvé

Solution-problème des zones non loties de Garguin : entre population et Ministère en charge de l’urbanisme, un consensus a été trouvé

Le ministre  de l’Urbanisme et de l’Habitat,Maurice Dieudonné Bonanet assisté de ses techniciens, du conseil municipal de la commune de Komsilga et de  l’arrondissement 12 de Ouagadougou a échangé avec les responsables de la population de Garguin  enfin de trouver une réponse appropriée pour le  bon vivre des populations. Face à ce problème de cinq cent parcelles attribués pour plus de mille cinq cent personnes, un consensus a été trouvé et les deux parties dans la soirée du mardi 16 juillet 2019 à Ouagadougou.

Le présidium lors de la rencontre

« Une opération volontaire », celle d’apporter une solution à la résolution de la crise à Garguin en trouvant un espace où reloger les populations du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat, devient un problème. En effet, depuis 2009, des populations sont installées sur une  zone où le propriétaire avait son titre foncier et il fallait trouver une trame pour pouvoir les reloger. Chose faite par le ministère dès leur arrivé au affaire. « Nous avons commencé les concertations depuis janvier 2016, dès que nous sommes arrivés aux affaires et le président du Faso a donné des instructions pour que nous puissions trouver des solutions appropriées à ce problème» , a déclaré Maurice Dieudonné Bonanet, ministre de l’Urbanisation et de l’habitat. Mais une solution qui ne satisfait pas un bon nombre de la population car,  la trame trouvée pour reloger la population de plus de mille (1000) personnes, est de cinq cent(500). Alors  comment reloger tout le monde ? Début d’une guerre entre les autorités et la population.

Une vue du conseil municipal de l’arrondissement 12 et de Komsilga

Face à cette situation, le ministère de l’Urbanisation et de l’habitat a reçu dans l’après-midi du mardi 16 juillet 2019 à Ouagadougou, des représentants de la population de Garguin , le conseil municipal de la commune de Komsilga et de l’arrondissement 12 de Ouagadougou pour échanger sur le problème foncier qui a toujours suscité des mécontentements. A l’issu des échanges, il y a eu des propositions et  un consensus a été trouvé a affirmé le ministre Maurice Dieudonné Bonanet. « Nous sommes donc convenus de pouvoir réduire les superficies des parcelles tout en restant dans les normes en matière d’urbanisme, de manière à augmenter le nombre de parcelles », a dévoilé le ministre. A l’entendre, cette opération se fera en relation et en collaboration avec les maires de l’arrondissement n°12 et celui de la commune  de Komsilga. M. Bonanet a donné l’assurance de veiller à la mise en œuvre effective des conclusions de cette rencontre, tout en remerciant les différentes parties pour cette ambiance et cette atmosphère cordiale qui ont ouvert les travaux de cet après-midi.

Yerbanga Tanga Joachim, conseiller municipal de l’arrondissement n°12 de Ouagadougou et El hadj Simporé Hamidou, l’un des habitants de Garguin

Consensus, « une voie donc de résolution  au niveau de la trame qui devait servir pour le relogement des populations de la zone BTM Garguin et des zones voisines » foi de Yerbanga Tanga Joachim, conseiller municipal de l’arrondissement n°12 de Ouagadougou .Mais il rappelle que la crise n’est pas totalement résolue, car les différentes parties sont toujours en quête de solutions pour la résoudre totalement. Même sonne de cloche pour El hadj Simporé Hamidou, l’un des habitants de Garguin  qui n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments de mécontentement. Mais  confiant de ce consensus, il souhaite une solution rapide et demande au ministre de ne pas rompre le dialogue jusqu’à ce que « solution soit trouvée ».

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *