Accueil » Défense-Sécurité » Sortie de la 47ème promotion de l’ENP: 1535 agents pour renforcer l’effectif de la Police nationale

Sortie de la 47ème promotion de l’ENP: 1535 agents pour renforcer l’effectif de la Police nationale

Placée sous la présidence de Clément P. Sawadogo, ministre de la Sécurité, la cérémonie officielle de sortie de la 47ème promotion des élèves policiers a eu lieu ce mardi 31 juillet 2018, à l’Ecole nationale de Police à Ouagadougou. Placée sous le thème «la formation de l’élève policier face aux nouvelles menaces», cette nouvelle promotion, qui fait du défi sécuritaire son option, viendra renforcer les effectifs de la Police nationale dans la lutte contre le terrorisme, le grand banditisme, l’incivisme et bien d’autres maux de la société burkinabè.

Mme le Médiateur du Faso, Saran Séré Sérémé, la marraine de la 47ème promotion
Clément P. Sawadogo, ministre de la Sécurité

Après deux ans de formation, ils sont donc 1535 élèves déclarés dignes de recevoir un titre et de servir dans les rangs des Forces de l’ordre et de la sécurité burkinabè. Troisième plus grand effectif enregistré en termes de promotion, ces nouveaux agents sont composés de mille quatre cent quatre-vingt-quatorze (1494) assistants de Police nationale et de 41 fonctionnaires de la Police municipale dont un inspecteur, cinq contrôleurs, 19 assistants et 16 agents de Police municipale.

Avec une moyenne de 16,57/20 et une mention très bien, l’assistant de police Somda Mwin-bè-gnèrè Baudoin, est le major de cette 47ème promotion en ce qui concerne la Police nationale. Quand à celui de la Police municipale, il se nomme Coulibaly Seydou. Inspecteur des Polices municipales, il a obtenu une moyenne de 16,80/20.

Le porte-parole des élèves sortants, Daouega Wendpayangde, a exprimé ses sentiments de gratitude et de remerciement à l’administration de l’ENP, aux encadreurs, au corps professoral et aux autorités présentes. «La promotion s’engage à maintenir allumé le flambeau de l’Ecole nationale de la police, à servir avec dévouement, loyauté et professionnalisme le pays, conformément au souhait de la marraine», a dit le délégué des élèves. Ils se réjouissent d’avoir reçu une formation de qualité qui les place à la hauteur des défis.

Le délégué des élèves, Daouega wendpayangde

Prenant la parole en tant que marraine de cette promotion, Mme le Médiateur du Faso, Saran Séré Sérémé, a exprimé ses sentiments de gratitude et de remerciement à l’administration de l’ENP, au corps professoral et aux autorités présentes. «Au regard du contexte actuel marqué par une crise de valeur ayant favorisé des actes d’incivisme grandissant, de grand banditisme et de terrorisme, l’agent de sécurité placé au cœur de cette problématique est plus que jamais interpellé. Conscient de ces défis, j’exhorte la promotion à maintenir allumé le flambeau de l’Ecole nationale de la police, à servir avec dévouement, loyauté et professionnalisme la nation», a déclaré la marraine. Elle a également exhorté les élèves sortants à garder courage, à travailler conformément aux lois et règlements et à persévérer dans la recherche de l’excellence.

«Défis Sécuritaire», tel est le nom de baptême de cette 47e promotion de l’Ecole nationale de Police (ENP).

Le ministre de la Sécurité, Clément P. Sawadogo, patron de la cérémonie, conscient des enjeux relatifs à la formation des policiers dans un climat sécuritaire, a révélé que son département a décidé de moderniser la formation initiale du policier par l’élaboration et l’utilisation d’outils pédagogiques tels que les référentiels faisant appel à la pédagogie par objectif. A cela s’ajoute, poursuit-il, la réelle volonté de transformer dans un bref délai l’ENP en établissement public de l’Etat nanti d’une gestion autonome, dans le but d’optimiser ses performances pédagogiques.

En guise de conseil aux élèves sortants, le ministre les a exhortés à accomplir leur mission avec le sens du devoir, la probité et l’honneur que requiert leur profession. La cérémonie a été aussi marquée par des remises de diplômes aux différents majors de classes et d’une parade des troupes suivie de démonstration des techniques d’intervention.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *