Accueil » Nè Wendé » Soyons sérieux!

Soyons sérieux!

La ritournelle que les mécontents du régime de Rocco chantent est que depuis l’arrivée au pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré, rien ne va. Roch n’est pas à la hauteur de la fonction, se hasardent certains. Mais de quelles données les prétendus analystes disposent pour affirmer que le pouvoir d’achat du Burkinabè a baissé? Ils jouent leur crédibilité. Nè Wendé!

Moi Nè Wendé, je ne suis n’a pas un économiste chevronné mais je sais que lorsque l’offre éducative a crû par la construction d’infrastructures et la formation d’enseignants, il y a une amélioration des indicateurs. Nè Wendé!

Que lorsqu’on parle de gratuité de soins pour la femme enceinte et l’enfant de moins de 5 ans, même si seulement mille femmes et mille enfants ont été touchés, cela a amélioré la santé de cette frange de la population. Nè Wendé!

Que lorsque des forages ont été offerts aux populations, cela a boosté leur accès à l’eau potable, réduisant ainsi la corvée eau et les risques de maladies et augmenté leur qualité de vie. Nè Wendé!

Que lorsque des barrages ont été construits pour permettre aux paysans de mener des activités génératrices de revenus, cela a participé à améliorer la situation économique des citoyens et les conditions de vie des ménages. Nè Wendé!

Que lorsque la majorité des salaires des fonctionnaires a été relevée, c’est leur pouvoir d’achat qui a été ainsi dopé. Nè Wendé!

Que lorsque la circulation à Ouaga et dans les autres villes devient infernale du fait de la présence de nombreux véhicules sur les routes, c’est que le pouvoir d’achat a augmenté. Nè Wendé!

Que lorsque dans les parkings les vélos ont fait la place aux vélomoteurs et que lorsque ‘’mon mari est capable’’ (Yamaha dame) a laissé la place au véhicule rutilant ou au scooter, cela démontre une certaine aisance dans les foyers. Nè Wendé!

Que lorsque les maquis et autres restaurants n’ont jamais autant poussé auparavant, et que les tenanciers y font de bonnes affaires, cela est le signe d’augmentation de la consommation, preuve d’un pouvoir d’achat certain. Nè Wendé!

Que lorsque dans la ville de Ouaga, par exemple, dans la ZACA et dans la zone de Ouaga 2000, l’activité de construction n’a jamais connu une telle ampleur que lorsque la menace de retrait des parcelles non viabilisées a été lancée, avec des habitations qui rivalisent dans la démesure, cela prouve que les citoyens ont les moyens. Nè Wendé!

Que lorsqu’on constate que de plus en plus de Burkinabè deviennent obèses, c’est qu’ils se bâfrent normalement, donc qu’ils mangent à leur faim. Nè Wendé!

Il y a beaucoup d’exemples et chacun peut rallonger la liste. Nè Wendé!

On peut tout au plus dire que ça pourrait aller mieux mais à la condition que tout le monde se contente du salaire gagné à la sueur de son front et si chacun vivait selon ces moyens. Nè Wendé!

Malheureusement, la cupidité a remplacé l’air que le Burkinabè nouveau respire. Il ne fait plus rien pour rien. Il se pose toujours la question de savoir ce qu’il va gagner dans une activité ou un service à rendre. Ce qui renchérit le coût des services. Mais comme l’usager dans un cas peut devenir le serviteur dans un autre, la péréquation est faite. Nè Wendé!

Honnêtement, si chacun additionnait chaque sou qu’il dépense au quotidien pendant une semaine et répercutait cela au mois, l’exercice allait être édifiant. Nè Wendé!

En réalité, au lieu de dire que rien ne va, que l’économie est exsangue, que le pouvoir d’achat a diminué, il faut plutôt dire que l’argent ne circule plus. L’argent facile gagné dans la corruption, les surfacturations, les marchés non ou mal exécutés ou l’argent distribué. Il est là mais tout le monde est devenu pingre, égoïste. Nè Wendé!

Il y a des gens qui ne travaillaient pas mais qui vivaient mieux que des travailleurs. Où gagnaient-ils ces moyens? Maintenant que ces financements occultes et ces privilèges se sont estompés, on crie haro sur le Rocco à Kosyam. Nè Wendé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *