Système de rémunération des salaires: le Premier ministre remet un document aux forces vives de la Nation - Les échos du Faso
Accueil » Gouvernance - Développement » Système de rémunération des salaires: le Premier ministre remet un document aux forces vives de la Nation

Système de rémunération des salaires: le Premier ministre remet un document aux forces vives de la Nation

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a remis à toutes les composantes des forces vives de la Nation, un document qui fait le diagnostic de la situation de l’évolution de la masse salariale et son impact sur la viabilité des cadres macro-économiques du pays. C’était à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la conférence des forces vives de la Nation sur les conditions de rémunération qu’il a présidée.

Le premier ministre remettant le document à Jonas Hien

Avec pour objectif d’assurer l’égalité d’accès de tous les burkinabè aux services publics, la Fonction publique burkinabè emploie de plus en plus de salariés. Aujourd’hui, renseigne le Chef du gouvernement, «nous sommes dans un contexte où les grandes variables macroéconomiques sont en déséquilibre avec l’évolution de la masse salariale qui a pris un certain tournant depuis quelques années».

C’est pour cette raison, soutient Paul Kaba Thiéba, que le président du Faso, dans son adresse de fin d’année à la Nation, avait instruit le gouvernement d’engager dès février, des concertations sur le système de rémunération avec toutes les forces vives de la Nation. La séance d’ouverture de cette conférence s’inscrit à entendre le Premier ministre, dans la dynamique de cet engagement, car «il faut faire en sorte que l’évolution de la masse salariale soit compatible avec les équilibres macro-économiques du pays».

Il s’agira donc selon Paul Kaba, de réfléchir tous ensemble sur les mesures à mettre en œuvre pour essayer de contenir l’évolution de la masse salariale afin de sauver et de pérenniser notre modèle de fonction publique. Aussi de réfléchir sur comment assurer la soutenabilité des finances publiques.

Toutes les forces vives de la Nation ont été associées

A l’en croire, la démarche qui est proposée par le gouvernement est une démarche participative et consensuelle. «Nous avons remis à tous les participants un document qui fait le diagnostic de la situation en mettant en évidence l’évolution de la masse salariale et son impact sur la viabilité des cadres macro-économiques du pays. Aussi, son impact sur la capacité du gouvernement à financer le PNDES qui doit nous permettre de sortir de la pauvreté, de mettre le Burkina sur un sentier de croissance forte», a-t-il révélé tout en précisant que ce document ne propose pas de solution toute faite, mais se veut une source de propositions.

A l’issue de cette conférence, ce document fera l’objet d’un examen par chaque partie prenante pour un délai de trois semaines. Après quoi, les différentes propositions seront synthétisées par un secrétariat exécutif.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *