Accueil » Lu, vu, entendu » Avec toutes les grèves qui ont marqué l’année, les décorations auront-elles un sens?

Avec toutes les grèves qui ont marqué l’année, les décorations auront-elles un sens?

«Si je devais conseiller Son Excellence Monsieur le président du Faso, cette année, il devrait décider de suspendre courageusement les décorations et dans tous les ordres, à l’occasion de la Fête de l’indépendance».

Un citoyen suggère qu’il n’en soit pas distribué cette année

Ce message a été posté par un inspecteur des impôts sur sa page Facebook le 14 juillet 2017. Ce dernier totalise presque 30 ans de bons et loyaux services rendus à la nation burkinabè. Il justifie son conseil qu’il adresse au président du Faso, en tant que ‘’père’’ de la nation, par le simple fait de marquer les esprits, d’envoyer un signal fort aux uns et aux autres sur son désir de changement et sur «la nécessité de se remettre au travail pour construire le Faso». Car les décorations relèvent avant tout du mérite. Même si les millions de travailleurs de la république ne sont pas tous des… fonctionnaires grévistes.

Le Président du Faso est donc invité à prendre cet «acte courageux et fort de sens» parce que les années 2016 et 2017 «ont été marquées par des aspirations profondes, justes et fondées», soutient l’auteur, mais ces aspirations ont été sapées par certains comportements.

La décision de suspendre les décorations devrait être accompagnée d’autres mesures comme la fermeté dans le respect de la volonté des agents qui désirent travailler lorsqu’un syndicat déclenche une grève. En effet, on observe de plus en plus que les syndicats, au lieu d’installer leur piquet de grève à la Bourse du travail réfectionnée à plus d’un milliard et demi de F CFA par le Trésor public, occupent leurs lieux de travail, empêchant les autres travailleurs d’accéder à leurs bureaux.

Le Burkinabè est reconnu comme travailleur. Mais l’amour du travail a foutu le camp…

Abouga Tagnan

Un commentaire

  1. je pense qu’il faut plutôt que cette année aucun fonctionnaire ne soit décoré,on doit par contre donner des décorations aux multiples employés du privé,le secteur informel,ces nombreux jeunes hommes et femmes qui arpentent les rues de ouaga pour vendre des produits…les decorations semblent être une affaire de fonctionnaires,cette année il faut ‘quitter dans ça’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *