Accueil » Gouvernance - Développement » Travaux d’aménagement et de bitumage des Rues Wemba Poko et 29.46: un taux d’exécution de 77% avec une qualité remarquable

Travaux d’aménagement et de bitumage des Rues Wemba Poko et 29.46: un taux d’exécution de 77% avec une qualité remarquable

Une vue partielle du chantier

Quelques mois après le lancement, le 30 octobre dernier, des travaux d’aménagement et de bitumage des Rue Wemba Poko et 29.46 situées à Wemtenga dans l’arrondissement 5, le ministre des Infrastructures, accompagné du maire de la ville de Ouagadougou et d’une équipe du ministère, a visité lundi le chantier, pour constater l’état d’avancement des travaux.

Prévus pour durer huit mois, les travaux d’aménagement et de bitumage de la Rue Wemba Poko et de la Rue 29.46 avancent bien et avec une qualité remarquable. Lors de sa visite du chantier, le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, a constaté qu’il ne reste qu’environ 300 mètres de béton bitumineux pour achever cet ouvrage. «Nous avons été agréablement surpris de l’état d’avancement, puisque nous sommes à 77% de taux d’exécution pour 64% de délai couru», a-t-il relevé.

Le ministre des Infrastructures s’est dit satisfait de l’état d’avancement des travaux

De son avis, tout le monde attendait le bitumage de cette route promis depuis belle lurette, «financé théoriquement» sur papier à de nombreuses reprises. «A peine deux ans de mandat, nous sommes à une réalisation concrète. Ce n’est pas seulement dans le silence que nous travaillons, c’est aussi dans l’efficacité, la rapidité», a-t-il argué.

C’est ce qui justifie, à l’en croire, son assertion: «Le président d Roch Marc Christian Kaboré a mis le Burkina en chantier».

Reconnaissant la volonté du président du Faso de faire d’une parole une action, le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, a renchéri en insistant: «Dans son programme, le président du Faso avait bien défini que les villes doivent être assainies, la mobilité des citadins améliorée. Voilà une action concrète qui vient de se passer, car cette avenue va permettre d’assainir tout ce quartier».

En plus du bitume de qualité, des caniveaux d’assainissement sont également prévus afin de permettre l’écoulement facile des eaux. A côté de ces travaux connexes, une infrastructure scolaire qui jouxte cette route a connu une réhabilitation partielle. Il s’agit du mur de clôture de l’école Wemtenga, une école quasiment ancestrale selon les mots du patron des Infrastructures et qui constituait le lieu de passage et de promenade des moutons et chiens errants. Toute chose qui mettait en difficulté les élèves et les enseignants de cette école. «Grâce à l’intervention du maire, cette école a enfin eu une clôture», s’est-t-il réjoui.

D’un coût global de 3 milliards 165 millions, l’ensemble des rues bitumées est de 1 kilomètre 500 dont 905 m pour la Rue Wemba Poko et 635 mètres pour la Rue 29.46 selon le chef de la mission de contrôle, Salif Samaké.

Le pavage du terre-plein central, la pose de bordures sur Wemba Poko (côté droit) et la rue 29.46, l’éclairage public et feux tricolores, les signalisations au sol sont les travaux restants de ce chantier. «Nous allons finir avant le délai», a assuré Salif Samaké.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *