Accueil » Société » UCAO/Bobo: une conférence publique pour sensibiliser les étudiants sur les comportements à risque d’infection aux IST/VIH/SIDA

UCAO/Bobo: une conférence publique pour sensibiliser les étudiants sur les comportements à risque d’infection aux IST/VIH/SIDA

L’association «SIDA KATAA» en collaboration avec le RAJS/Bobo a organisé une conférence publique le jeudi 30 novembre 2017 au profit des étudiants de l’UCAO à Bobo-Dioulasso. L’objectif de cette conférence publique, c’est de sensibiliser ces étudiants sur les comportements à risque d’infection aux IST et VIH/SIDA.

…des étudiants de l’UCAO/Bobo sur les comportements à risque d’infection aux IST et VIH/SIDA
Les principaux conférenciers qui ont échangé avec …

L’idée, c’est de susciter chez les étudiants un changement de comportements pour non seulement éviter de se faire infecter ou infecter d’autres personnes. Au Burkina Faso en effet, la séroprévalence du VIH a connu une baisse. Cependant, il y a des localités comme Bobo-Dioulasso où celle-ci est encore élevée «mais plus particulièrement» dans le milieu jeune. Cette situation selon Mahama Sawadogo, coordonnateur provincial du RAJS, s’explique par le fait que, par manque d’informations, les jeunes prennent trop de risques dans leurs pratiques sexuelles.

Selon lui, c’est pour donc inverser la tendance qu’est né le projet «genre et VIH auprès des étudiants de Bobo-Dioulasso» portant promotion des comportements à moindre risques d’infections aux IST/VIH/SIDA chez les jeunes. Les canaux utilisés par le projet pour donner l’information aux jeunes sont entre autres, des jeux (questions-réponses), des théâtres forum, des prestations d’artiste, des sketches sans oublier que des campagnes de dépistage sont prévues.

Principal conférencier, Mahama Sawadogo attend de ces étudiants qu’ils soient des relais auprès de leurs camarades

C’est dans cette optique que cette conférence publique a été organisée au profit des étudiants de l’UCAO/Bobo. L’objectif, c’est de susciter en eux l’adoption de comportements à moindre risques d’infection aux maladies sexuellement transmissibles en générale et au VIH/SIDA en particulier. Ce fut également le lieu pour ces derniers de s’imprégner les bons comportements à adopter pour éviter de se faire infecter ou d’infecter les autres. Ainsi, les conférenciers disent attendre beaucoup des étudiants. «Nous attendons que ces étudiants soient des relais auprès de leurs camarades», a indiqué Mahama Sawadogo, coordonnateur provincial du RAJS par ailleurs communicateur. Il a émis le vœu qu’à partir de cette conférence publique, les étudiants comprennent la nécessité pour eux de prendre conscience des risques qu’ils prennent dans leurs habitudes sexuelles. Toute chose qui selon lui, va susciter en eux un changement de comportements.

Parallèlement à cette conférence publique, les étudiants de l’UCAO/Bobo pouvaient immédiatement se faire dépister sur place car une équipe de dépistage y était à la faveur de la conférence publique.

Après avoir pris connaissance des comportements à risque d’infection, les étudiants ont salué l’initiative qu’ils veulent voir se multiplier afin que les jeunes soient bien informés et adoptent des comportements responsables.

Cheick Omar Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *