Accueil » Déclarations-Communiqués » Vienne (Autriche) 2019: capitale mondiale des Sciences et Technologies pour une semaine

Vienne (Autriche) 2019: capitale mondiale des Sciences et Technologies pour une semaine

La capitale autrichienne a abrité depuis lundi 23 juin 2019, une rencontre internationale sur la Science et les technologies. Placée sous le leadership de notre compatriote Docteur Lassina ZERBO, cette rencontre a réuni plusieurs personnalités du monde de la recherche scientifique et de nombreux autres acteurs dont la contribution est indispensable pour l’interdiction complète des essais nucléaires dans le monde. Entre panels, débats, expositions et visites scientifiques, la conférence internationale sur la Sciences et les technologies réaffirme la nécessité d’œuvrer à un monde pacifique.

Le Dr Ismaël Béchir OUEDRAOGO (au milieu) a rappelé que des investissements dans le secteur des énergies renouvelables seront un atout pour sédentariser les jeunes dans leurs terroirs

La cérémonie d’ouverture de la 7ème conférence mondiale sur Science et Technologies s’est ouverte dans le palais Hofburb de Vienne en Autriche. Environ 1700 participants issus du monde des journalistes, des acteurs de la société civile, des diplomates, des industriels, des hommes politiques, des universitaires et des groupes de jeunes… prennent part à cette rencontre internationale. S’exprimant à la tribune de cette prestigieuse conférence, le Secrétaire exécutif de l’Organisation du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires (OTICE) a insisté sur la nécessité d’envisager le futur dans un monde débarrassé des essais nucléaires. Pour cela, il insiste sur l’implication de tous, jeunes et femmes en l’occurrence. Pour le docteur Lassina ZERBO, l’engagement des jeunes est surtout déterminant pour préserver la paix dans le monde. Les autres intervenants ont emboîté les pas au Docteur Lassina ZERBO. Tous ont rappelé que la fin des essais nucléaires incombe aussi aux générations futures.

Le Dr Lassina ZERBO:” l’engagement des jeunes est surtout déterminant pour préserver la paix dans le monde”.

Les foras qui ont succédé à la cérémonie d’ouverture ont porté successivement sur les sciences et technologies dans un monde en mutation. Un panel sur la citoyenneté mondiale et l’inclusion des jeunes, co-organisé par le Centre de citoyenneté mondiale Ban Ki-MOON, a connu la participation remarquable du ministre burkinabè en charge des questions énergétiques. Aux côtés d’autres jeunes, Ismaël Béchir OUEDRAOGO, a rappelé que des investissements dans le secteur des énergies renouvelables seront un atout pour sédentariser les jeunes dans leurs terroirs, toute chose qui contribuerait à la promotion des activités commerciales, éducatives, agricoles, d’élevage… un atout pour le développement durable.

«Nous ne devons pas être individualistes; nous devons penser au futur,  autrement à ce que serait l’égalité entre les générations» conclut Bachir Ismaël OUEDRAOGO.

Une vue des participants à la conférence

Il s’est tenu, à l’initiative du Secrétaire exécutif de l’OTICE, des tables rondes exclusivement en espagnol et en français. Les participants à ces panels, qui ont exprimé leur appréciation de cette innovation, se sont respectivement penchés sur les  applications civiles et scientifiques des provisions du Traité et sur les initiatives ainsi que les perspectives dans le cadre de la promotion de ce Traité.

A également eu lieu au cours de la première journée un panel dédié aux femmes sur le thème «Femmes en Sciences et Technologies». Cette rencontre a permis aux “chercheures” de porter un regard inclusif sur la participation et la promotion du genre dans tous les domaines de la recherche.

La Conférence Science et technologies 2019 est aussi un lieu d’exposition de résultats des recherches dans le domaine des technologies nucléaires.

Karim Namouano, DCPM/MUH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *