Accueil » Politique » Visite d’une délégation danoise au CFOP: «L’opposition n’a jamais fermé la porte à qui que ce soit», dixit Zéphirin Diabré, à propos du dialogue majorité-opposition

Visite d’une délégation danoise au CFOP: «L’opposition n’a jamais fermé la porte à qui que ce soit», dixit Zéphirin Diabré, à propos du dialogue majorité-opposition

Après le président de l’Assemblée nationale, c’est au tour du Chef de file de l’opposition de recevoir en audience le mercredi 29 août 2018, une délégation danoise de l’Institut danois pour les partis politiques et la démocratie, conduite par Martin Rosenkilde Pedersen, venue promouvoir le dialogue entre l’opposition et la majorité.

Le Chef de file de l’opposition a reçu en audience une délégation de l’institut danois

Faciliter le dialogue politique entre les partis politiques de la majorité et de l’opposition. C’est l’objectif visé par l’institut danois pour les partis politiques et la démocratie. C’est dans cette optique que l’institut a dépêché une délégation conduite par Martin Rosenkilde Pedersen pour échanger avec les acteurs politiques concernés. Ainsi, après le président de l’Assemblée nationale, c’est le Chef de file de l’opposition qui a reçu en audience la délégation danoise. Une rencontre qui fait suite au séjour au Danemark de plusieurs parlementaires et représentants burkinabè de partis membres du parlement.

Saluant cette coopération du Danemark avec le Burkina Faso, Zéphirin Diabré a tenu à souligner que l’opposition burkinabè est une opposition très ouverte, républicaine attachée aux lois et règlements du pays. De ce fait, M. Diabré a estimé que parler d’un dialogue entre l’opposition et la majorité est une ‘’musique’’ qu’ils connaissent déjà.

L’expérience, renseigne-t-il, a montré ici et ailleurs que la bonne marche d’un tel dialogue dépend de la sincérité des acteurs, notamment celui qui a le pouvoir d’état. «C’est celui qui gère le pays qui doit montrer qu’il est attaché au dialogue», a fait remarquer Zéphirin Diabré. A l’entendre, autant la question s’adresse à «nous tous», autant elle s’adresse plus particulièrement au MPP et à ses alliés. «On a eu des situations où nous sommes en train de douter de cette volonté, dont la plus récente est le débat sur le code électoral. C’est des situations où on a eu le sentiment que notre invitation à venir échanger était juste pour les caméras et la presse», a déploré le Chef de file de l’opposition qui a noté que l’opposition n’a jamais fermé la porte à qui que ce soit. «Nous exigeons juste la sincérité et c’est quelque chose qui nous manque beaucoup dans la classe politique notamment du côté de la majorité», a-t-il conclu.

Madina Belemviré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *