Accueil » Défense-Sécurité » Zaïda doit tenir son meeting, Monsieur le maire!

Zaïda doit tenir son meeting, Monsieur le maire!

Pascal Zaida, le Secrétaire exécutif du Mouvement populaire des jeunes

Le meeting de veille citoyenne de Pascal Zaida annoncé pour le 7 octobre 2017 a été interdit par la mairie de la ville de Ouagadougou. L’autorité communale invoque des «risques d’affrontement et de débordements», et au regard de la situation sécuritaire ambiante.

L’autorité dit détenir des informations sur des risques d’affrontements et de débordement. Soit. C’est plausible. Mais puisque ces risques sont déjà connus, pourquoi ne pas prendre les mesures nécessaires afin de contrer ces menaces et encadrer le meeting? Les terroristes ou les fauteurs de troubles arrivent à semer le désordre et la désolation car ils arrivent à l’improviste. Mais le renseignement est déjà là que quelqu’un va venir gâcher le meeting. Il faut se préparer à le contrecarrer, à défaut de l’empêcher d’agir!

Rien que le lundi, il y a bien eu le lancement des souscriptions pour la construction du mémorial Thomas Sankara au stade Joseph-Conombo où le président du Faso, les anciens présidents du Ghana et de la Guinée et tout le gratin politico-administrativo-coutumiero-militaire était présent. Il n’y a rien eu. Touchons du bois dans le cas-ci.

Ce serait un test grandeur nature de sécurisation d’une manifestation par nos forces de défense et de sécurité. D’ailleurs, ce sont des risques qu’elles prennent déjà à nous sécuriser jusqu’au péril de leurs vies. Puisqu’on ne va pas arrêter d’organiser des rassemblements, ce serait un exercice réel. Il faut décider, la tête froide, au lieu de prendre les décidions à l’emporte–pièce. En pensant faire du bien, on fait souvent le mal.

Zaida va penser que c’est parce que c’est lui, qu’il mobilise, qu’il est fort qu’il est craint. Il y a trop d’OSC dans ce Burkina et il faut laisser chacune montrer de quelle mobilisation elle est capable sur le terrain. Certaines vont finir par disparaître d’elle-même, la queue entre les pattes.

Il est presque sûr que des fauteurs de troubles sont prêts à intervenir pour semer la déstabilisation. Les derniers développements de l’actualité laissent présager d’une telle éventualité. C’est alors l’occasion de leur opposer la rigueur de la loi! Si Zaida veut organiser un meeting et en profiter ou donner l’occasion de troubler la quiétude des populations, il faut le troubler la main dans la pâte!

En tout cas, la décision d’interdire le meeting est mal réfléchie. Il faut lui donner l’autorisation avec des consignes claires et nettes.

Hidogo

Un commentaire

  1. Tiens tiens! Il ya des gens pour donner des ordres aux autorités élues maintenant? et leur dire ce qu’il est bon de faire? Autant leur adresser directement les demandes d’autorisation de manifestation!!!!!
    Pauvre liberté d’expresson. Je suis sans voix!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *