Accueil » Mounafica » Zeph a-t-il scié la branche sur laquelle il était assis?

Zeph a-t-il scié la branche sur laquelle il était assis?

L’information a commencé à sourdre puis est tombée, lourdement: les identités des 13 députés de l’UPC qui auraient quitté le groupe parlementaire UPC pour créer le groupe parlementaire UPC-Renouveau démocratique sont divulguées.

Contacté par nos confrères de Burkina 24, le président du groupe parlementaire, qui fait partie des 13 séparatistes, Daouda Simboro, a annoncé que cette scission a été occasionnée par un mauvais traitement de la part des cadres du parti. Ils seraient en sus soupçonnés d’être des proches du regretté Salif Diallo.

Le problème, c’est que l’affaire semble d’ailleurs quitter l’hémicycle pour se retrouver devant les portes de la justice, puisque la liste n’a pas été rédigée par les sécessionnistes. Elle aurait été concoctée et envoyée à un de nos confrères. Les frondeurs chercheraient donc à présent à savoir par qui.

Treize députés en moins du groupe des 33 parlementaires du parti de Zéphirin Diabré, c’est une sacrée saignée, même si les sécessionnistes ne parlent pas de leur départ de l’UPC. Il y avait déjà le cas du député Elysée Kiemdé qui a été exclu du parti. Il reste donc à Zeph 19 fidèles à l’Assemblée nationale. Si l’on sait par ailleurs que parmi les sécessionnistes presque toute la région de l’Est est partie avec des députés-maires, c’est un coup de massue sur la tête du lion.

Le mauvais traitement dont ceux qui ont fait sécession parlent serait lié à la gestion du parti. D’après nos informations, ces derniers seraient tenus à l’écart de certaines décisions. Même celles concernant les députés seraient prises par Zeph. Il serait essentiellement entouré par ses ‘’parents’’ et amis. On dit de lui qu’il n’est pas un homme de consens, un rassembleur. C’est Louis Armand Ouali qui doit boire son petit lait…

Les jours à venir nous situeront davantage sur les tenants et les aboutissants de cette ‘’affaire’’. Gorba est parti, sinon il aurait certainement été mis à l’index. Malgré tout, son nom planera. Surtout qu’il n’est pas exclu que certains séparatistes prennent définitivement leur indépendance.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

4 commentaires

  1. Il est entrain de confirmer ce que beaucoup de gens ont collé sur lui, qu’il n’est pas la personne sur qui l’on peut compter à la tête de la magistrature suprême.

  2. C’est à ne plus rien comprendre de la politique au Faso ! Comme dit tonton Gabriel, attendons de voir plus clair !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *