Accueil » Gouvernance - Développement » Santé: le Syntsha déterminé à poursuivre la lutte pour faire aboutir sa revendication

Santé: le Syntsha déterminé à poursuivre la lutte pour faire aboutir sa revendication

Le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha) a annoncé au cours d’une conférence de presse le mercredi 18 janvier 2017, que face au mépris du gouvernement de prendre en compte ses «justes revendications», il n’a pas plus d’autre choix que de se battre pour les faire aboutir. Ainsi, il a annoncé la tenue le 4 février prochain, d’un Conseil de direction en vue de se pencher sur la conduite à tenir dans le futur.

Le SYNTSHA a prévenu qu'il va poursuivre la lutte pour l'aboutissement de ses revendications
Le Syntsha a prévenu qu’il va poursuivre la lutte jusqu’à l’aboutissement de ses revendications

«Face à la démission du pouvoir du MPP à l’égard de nos revendications, le mépris que nous avons noté malgré la justesse de nos revendications depuis la fin de notre grève le 24 novembre dernier, nous n’avons plus d’autre choix que de poursuivre la lutte», a prévenu mercredi, le secrétaire général du Syntsha, Pissymaba Ouédraogo, qui dit prendre l’opinion publique à témoin sur ce «silence révoltant» opposé à leur lutte qui ne vise que l’amélioration des conditions de prise en charge des patients.

Pour Pissyamba Ouédraogo, la grève des 72h sans service minimum organisé en novembre passé n’a rien donné. Cela signifie de son avis, que le gouvernement «s’en fiche que les gens meurent». Pourtant, dit-il, le Syndicat n’a pas organisé la grève de gaieté de cœur, car il a le devoir de contribuer à ce que les populations aient un système de santé acceptable. «Nous voulons juste que la grève soit vue comme un moyen de pression et non comme une démission vis-à-vis des populations», a-t-il fait remarquer tout en précisant: «On ne demande pas de l’argent, on demande de prendre des dispositions pour faire fonctionner les services de santé, c’est 99% de la plateforme».

Pissyamba Ouédraogo, secrétaire général du SYNTSHA
Pissyamba Ouédraogo, secrétaire général du Syntsha

Dressant le bilan de sa lutte passée, le secrétaire général du Syntsha a noté qu’il est satisfaisant, et ce malgré les tergiversations du gouvernement et de sa tentative de les opposer à la population. «Le gouvernement a utilisé à fonds le manque d’information de l’opinion à ce sujet pour tenter d’opposer les travailleurs à la population», a dénoncé M. Ouédraogo. Il en veut pour preuve les manœuvres contre leur lutte qui ont consisté entre autres, de son avis, en une campagne médiatique anti-Syntsha doublée d’une lettre d’intimidation et de calomnies destinée à les discréditer.

Pour ce faire, il a invité tous les travailleurs de la santé humaine et animale à rester mobilisés et vigilants pour faire échec à toute tentative de liquidation de leur «juste lutte», d’où qu’elle vienne. A l’endroit des responsables de structures, il les a exhortés à prendre toutes les dispositions pour participer au Conseil de direction qui aura lieu le 4 février prochain.

Madina Belemviré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *