Accueil » Mounafica » Etalon de Yennenga: And the winner is… «Le puits»?

Etalon de Yennenga: And the winner is… «Le puits»?

L'affiche du film
L’affiche du film

Les lampions vont s’éteindre sur le 25e Fespaco ce samedi 04 mars. Moi Mounafica et Nè Wendé, mon pote de tous les jours, avons fait des efforts pour voir le maximum de films longs et courts métrages.

En allant au ciné, Nè Wendé, qui a toujours la nostalgie des temps de films hindous et karaté, aimait à dire «on va voir les flimes». Mais au-delà de cette prononciation quelque peu culturelle qui fait un pied-de-nez à Vaugelas, Nè Wendé a une grande culture cinématographique.

C’est ainsi que chaque jour, après la dernière séance, nous faisions une sorte de conférence de rédaction pour noter les films ‘’étalonnables’’. Cette année sera-t-elle la bonne pour le Burkina qui coure derrière l’Etalon depuis la chevauchée de Gaston Kaboré en 1997 avec «Buud Yam»?

Visiblement non. L’Etalon, à n’en pas douter, ira en Algérie s’abreuver à «Le puits» de Lofti Bouchouchi. Ce film, qui n’est pas le choix de tout le monde, tranche d’avec les autres par sa maîtrise technique, le jeu des acteurs, bref c’est un très bon film.

Ce qui n’est pas le cas du film tant attendu «Félicité» du 1er Etalon sénégalais Alain Gomis. «Félicité» est venu au Fespaco avec la faveur des pronostics et son prix obtenu à Berlin. Mais, entre nous, ce film souffre de longueurs inutiles, des flashs qui détournent et déboussolent le spectateur…

Quant au film de notre sœurette Apolline Traoré, il faut avouer qu’il fait plus un bon ‘’grand reportage télé’’ qu’un film.

Le Mali avait aussi des ambitions mais son film phare «Wulu» pêche par le jeu des acteurs; une erreur de casting qui va lui coûter la selle de l’Etalon.

Mounafica, tout œil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.