Accueil » Mounafica » MACO: les voleurs de poulets font la place à des délinquants en col blanc

MACO: les voleurs de poulets font la place à des délinquants en col blanc

La Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO)
La Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO)

Dans le langage populaire ouagalais, la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), sise au quartier Gnoko de la ville, était appelée université de Gnoko. On y menait effectivement des études, à partir du moment où les détenus y méditaient sur leur sort, qui plus est, dans un bâtiment à étages comme il n’en existait pas à la pelle. Aujourd’hui, Gnoko héberge des délinquants en col blanc (ô RDP!) car des personnes de renom y atterrissent par grappes ces temps-ci.

Nous ne parlons pas des dignitaires du régime Compaoré (ministres et Premier ministre) qui y ont séjourné pour avoir simplement fait parties du dernier gouvernement. Une nouvelle race de pensionnaires est en acclimatation à Gnoko. Des fonctionnaires de l’administration financière ont ouvert le bal. Une généraltissime dame a suivi. A présent, il serait question de mogô de la microfinance, de la banque, de la microentreprise et des affaires occultes genre ‘’nouveaux riches’’.

Un bataillon serait toujours en audition chez les pandores mais une quinzaine serait déjà au chaud, par ces temps de canicule, à Gnoko. Quand on est défféré à la MACO en fin de semaine, l’expérience a montré qu’on y passe au moins le week-end, même quand on a le bras long. On cite des noms comme Gorko, Sayouba Zidwemba, le PDG de Will Telecom (il serait en fuite) et j’en passe.

Mounafica constate par là qu’enfin le plus rien ne sera comme avant est en déroulé. Parce que des gens qui ont pignon sur rue actuellement, des riches dont se demande l’origine de la fortune subite, pourraient étre éclaboussés par cette affaire à forte odeur de blanchiment.

Mounafica, tout oeil tout ouïe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.