Accueil » Politique » Election couplée de 2020 : 6 492 026 électeurs inscrits sur le fichier électoral

Election couplée de 2020 : 6 492 026 électeurs inscrits sur le fichier électoral

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry était face aux responsables des partis politiques et des Organisations de la société civile (OSC) le mardi 15 septembre 2020 pour leur présenter le fichier électoral définitif des élections couplées du 22 novembre prochain. Il a annoncé qu’à la date d’aujourd’hui, ce sont 6 492 026 électeurs qui sont inscrits sur le fichier électoral ; avant d’ajouter que 62 nouveaux électeurs qui se sont inscrits avec des passeports diplomatiques ou des passeports de service, ont vu leur enrôlement annulé.

Le présidium lors du point de presse

Le fichier électoral pour les élections couplées du 22 novembre prochain est fin prêt. Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry l’a présenté aux responsables des partis politiques et des Organisations de la société civile (OSC). Il indique qu’à la date d’aujourd’hui, le fichier électoral est de 6 492 026 électeurs. En termes de répartition par région, il estime que c’est la région du Centre qui est en tête avec 1 294 644 inscrits, suivie des Haut-Bassin avec 780 032, le Centre-Est avec 510 706, l’Est avec 457 161, le centre-Nord avec 464 089, le centre-Ouest avec 464 041, la Boucle du Mouhoun avec 529 042, le Nord avec 512 109, etc. En termes de répartition par sexe, le président confie que ce sont 3 040 717 femmes, et 3 452 151 hommes qui se sont inscrits sur le fichier. En termes de pourcentage, ceci représente selon lui respectivement 46,83% et 53,17%. Pour cette année, Newton Ahmed Barry révèle que 62 nouveaux électeurs se sont inscrits avec des passeports diplomatiques ou des passeports de service. Ces documents n’étant pas éligibles, ces derniers ont vu leur enrôlement annulé a indiqué le premier responsable de la CENI ; qui rappelle la loi : « l’on ne peut s’enrôler qu’avec la carte nationale d’identité burkinabè et le passeport ordinaire en cours de validité ». Selon ses explications, une dizaine sur ces 62, se sont enrôlés une seconde fois. Pour ce qui les concerne, il confie que c’est l’ancienne inscription que l’institution chargée de l’organisation des élections a gardé. Comparativement aux autres qui ne se sont pas fait enrôler de nouveau, ces 10 demeurent soutien-t-il.

Les journalistes présents à la conférence de presse de la CENI

A la suite de ses données, le patron de la rencontre annonce l’affichage des listes qui va débuter ce jour 16 septembre, sur l’ensemble du territoire, dans les 368 communes et dans les 22 pays à l’étranger. Il rappelle qu’avec l’affichage, commence le contentieux du fichier électoral. En cas de contentieux, les démembrements de la CENI ont 72 heures pour les traiter ; ce qui amène le président à affirmer qu’en 10 jours, l’on aurait fini à la base, aller au niveau central et éventuellement au niveau des juridictions si un certain nombre de contentieux ne trouvent pas matière à satisfaction à la base.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *