Accueil » Société » 5e édition des JSD : 72h d’une jeunesse unie et solidaire, au secours de sa localité

5e édition des JSD : 72h d’une jeunesse unie et solidaire, au secours de sa localité

Les 11, 12 et 13 septembre 2020, la province du Kourittenga dans la région du Centre-Est  du pays était en fête. En effet, l’association « Pour le Kourittenga, je m’engage » a tenu sa 5e édition des journées de développement et de solidarité (JSD) sous le patronage du ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo. Au menu de ces 72h d’une série d’activités qui vise à promouvoir le développement de la province du Kourittenga, on peut noter, entre autres, les dons de vivres aux personnes vulnérables, du matériel roulant aux personnes vivant avec un handicap, du matériel de salubrité aux associations féminines, des médicaments aux CSPS de la province.

La photo de famille avec les bénéficiaires

C’était la mobilisation des grands jours à Koupèla dans la province du Kourittenga, région du Centre-Est, samedi 12 septembre  dernier. En plus des fils et filles résidant dans ladite ville, plusieurs dizaines d’autres ont quitté Ouagadougou, Ziniaré, Zorgho, Tenkodogo ainsi que plusieurs localités de la région pour répondre à l’appel  de la jeune association « Pour le Kourittenga, je m’engage ». Après cinq  ans d’existence, l’association ‘’Pour le Kourittenga, je m’engage’’ a fait parler d’elle dans la province du Kourittenga à travers des actes concrets qu’elle pose en la faveur des populations de cette localité. Et c’est une jeunesse unie et solidaire, sous le leadership de Adama Kouraogo, président de ladite association, qui concentre toutes les énergies pour apporter un soutien et de l’assistance aux personnes qui sont dans le besoin et impulser à chaque personne nécessiteuse le sentiment d’appartenance à une même communauté afin d’aspirer  le développement radieux  du Kourittenga.

Adama Kouraogo, le président de l’association« Pour le Kourittenga, je m’engage »

Malgré les contraintes sécuritaires et sanitaires que subit le ”Pays des Hommes intègres”, Adama Kouraogo et ses camarades n’ont ménagé aucun effort pour la tenue effective de cette 5e édition.

Pour le président, le développement ne saurait être le fait d’un seul homme, il ne s’aurait être non plus pour quelques-uns; c’est une affaire de tous pour le bonheur de tous. « Il requiert l’engagement de chacun dans la quête du bien-être de tous », a-t-il dit. Convaincu que le développement est un mouvement d’ensemble, un mouvement dans lequel personne ne doit rester en marge, c’est là en effet le sens de l’association « Pour le Kouritenga, je m’engage ». « Notre province ne manque pas de potentiel humain, matériel, ni économique. La mise en valeur optimale de ces potentialités requiert la prise de conscience de chacun qui constitue un canal par lequel le développement de la province sera possible », s’est-il adressé aux fils et filles de la région. Dans son discours, Adama Kouraogo a fait un bilan succinct des activités de l’association durant les 5 dernières années.

Une vue de matériels

Au titre du renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble, le parrainage d’activités de plus de 40 associations, plus de 25 tonnes de vivres au profit des personnes démunies et en situation de handicap. Au titre du renforcement de la citoyenneté et de la culture civique, l’association a pu faire délivrer 7250 cartes nationales d’identité burkinabè au profit de 6150 femmes et de 1100 hommes. Au titre des activités génératrices de revenus, la dotation de 48 technologies de transformation au groupement d’associations féminines de la province. Au titre de la santé, les opérations de don de sang ont été régulièrement faites, le dépistage du cancer du col  de l’utérus au profit de 200 femmes, la remise de matériel d’hygiène à toutes les maternités de la province et bien d’autres.

Quant au patron de cette édition, le ministre Siméon Sawadogo, représenté par son directeur de Cabinet Vincent Sawadogo, il  a salué cette initiative de l’association dans son objectif de renforcé la cohésion sociale et de faire la solidarité son cheval de bataille. « le Kourittenga est le vôtre et le Kourittenga sera ce que vous voulez qu’il soit », a laissé entendre Siméon Sawadogo. Ainsi, en mentionnant que cette édition visait aussi et surtout à fédérer les énergies des fils et filles de la province en vue d’amorcer le développement de la province, et partant de la région du Centre-Est.

Omar Idogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *