Accueil » Société » 72 heures du Travailleur de Koubri, 2ème édition: l’ONASER félicité pour son expertise en matière de sécurité routière

72 heures du Travailleur de Koubri, 2ème édition: l’ONASER félicité pour son expertise en matière de sécurité routière

«Quelle contribution du travailleur pour une cohésion sociale réussie à Koubri», c’est sous ce thème que s’est tenu les 26 ,27 et 28 mars 2021 dans la commune rurale de Koubri, la 2ème édition des « 72 heures du travailleur de Koubri ».

Le Burkina Faso fait face, depuis quelques années, à une multiplication des incidents sécuritaires, des tensions sociales  et des conflits intercommunautaires provoquant ainsi à des déplacés internes.  Afin de préserver la paix et la cohésion sociale dans le pays des hommes intègres, une dizaine de programmes se sont mis en place, sous l’initiative du gouvernement et des organisations de la société civile. Dans la capitale, peut-être plus qu’ailleurs  dans les autres régions et villes, c’est une notion que l’on défend. Une cohésion sociale et religieuse dont le pays peut se targuer d’être un exemple. C’est pour cela que plusieurs travailleurs et fonctionnaire de la commune rurale de Koubri se sont regroupés pour mener diverses actions pour plus développer ladite commune. Des actions en faveur du dialogue, l’union fraternelle, le vivre ensemble, la cohésion sociale et religieuse au firmament des espérances communes avec pour objectif recherché .d’où l’initiative des « 72 heures du travailleur de Koubri ». Placé sous les thèmes : « quelle contribution du travailleur pour une cohésion sociale réussie à Koubri » et « sécurité routière gage de cohésion sociale à Koubri», cette 2ème édition tout comme la première est de murir des réflexions sur la citoyenneté et le vivre ensemble. Et ce vendredi 26  mars 2021 à l’espace de la préfecture de Koubri, à l’appel de des initiateurs, c’est une foule sortie nombreuse pour renouveler leur engagement aux valeurs morales, sociales et culturelles attachés à la paix et la cohésion sociales de notre pays. Cette journée dédiée au cross populaire, de conférence débat et de sensibilisation sur la sécurité routière a été bien riche selon le préfet de Koubri, Zancé Parbiyenré Julien. Car pour lui, c’est des moments de retrouvaille et pour réfléchir ensemble quel apport les travailleurs de Koubri  peuvent apporter pour une cohésion sociale réussie.«Vous savez que le Burkina est en mal d’une cohésion sociale donc nous avons pensé que dans notre circonscription nous devrons apporter notre pierre pour la réussite de cette cohésion sociale » a laissé entendre M. Zancé.

Et répondant à l’appel des acteurs de la commune l’Office National de la Sécurité Routière(ONASER) était belle et bien présent pour  donner une communication sur le second thème qui est «sécurité routière gage de cohésion sociale à Koubri ».Une communication que Mme Traoré  Maïmouna et ses collègues ont a bien voulu donner à la population. «L’ONASER a été saisi par le comité d’organisation des 72h des travailleurs de koubri pour venir exposer les différentes thématiques de la sécurité routière.  Etant de la direction de la promotion de la sécurité routière, nous essayons autant qu’on peut de répondre présent partout pour donner la bonne information en matière de sécurité routière ». a expliqué Mme Traoré. Et très convaincu que va apporter ces trois jours de sensibilisation, elle a donc remercié les organisateurs de cet évènement. Donc « nous comptons sur ces personnes qu’on vas sensibiliser à qui on va donner la bonne information en matière de sécurité routière d’être des relais pour l’ONASER  pour donner la bonne information aux autres notamment, aux élèves et aux autres personnels à leur amis a toute la famille le bon messages de sensibilisation » a-t-elle conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *