Accueil » Société » 8 mars 2021 : des jeunes filles à l’école du Leadership féminin de Lions Clubs International 

8 mars 2021 : des jeunes filles à l’école du Leadership féminin de Lions Clubs International 

Dans le cadre  de la commémoration de la 164ème  journée internationale des femmes,  Lions Club International, exhorté d’une plus grande volonté et engagement pour faire bouger les lignes de la promotion des droits de la femme a organisé dans la soirée du lundi 8 mars 2021 à Ouagadougou, une conférence publique  sur le leadership féminin.   

A la demande  de lions club international, c’est une salle pleine des jeunes filles et femmes venues des quatre coins de la capitale pour  la conférence publique. Une conférence de sensibilisation sur des thématiques comme le leadership féminin, le renforcement de l’effectif féminin, du dialogue des règles des jeunes filles  et de comment vivre sa sexualité. Et c’est avec enthousiasme et convivialité que plus de  deux cents (200) filles ont pris part et ont été outillées sur  la sensibilisation de « nos jeunes filles » sur les sujets importants malheureusement souvent tabous et aussi par le don de 200 serviettes « d’hygiéniques et réutilisables ».

Mme Adiaratou Compaoré

Une journée d’où l’occasion a été permise selon la présidente du comité d’organisation, par ailleurs Présidente de la Commission Participation de la Femme du District 403 A3, Mme Adiaratou  Compaoré d’organiser une conférence publique autour de ces quatre (04) thèmes pour plus sensibiliser « nos sœurs et surtout nos filles ». « Ces sujets sont des sujets tabous dans les sociétés africaines et nous voulons vraiment lever ce tabou et parler de ça à ces jeunes filles pour qu’elles puissent comprendre et bien gérer leur sexualité » a laissé entendre mme Compaoré. Aussi elle s’est rassuré que cette journée sera bénéfique et très importante dans les jours à venir en besoin  car, dit-elle « partout où il y a un besoin, il y a une femme ».

Un avis partager avec la marraine de la présente  conférence, mme Noellie Cécile Tiendrébéogo, Directrice générale de UBA Burkina qui a rendu hommage aux femmes et celles qui se sont investies dans la promotion des droits de la femme.« C’est avec fierté que j’ai accepté de prendre part à cette conférence, au vu des sujets tellement importants abordés, à savoir le leadership féminin, la gestion de la sexualité et autres. C’est bien que nos enfants puissent savoir ce qui se passe et bien gérer leur sexualité. Donc c’est un devoir pour nous femmes de participer à l’éducation de nos Enfants » a dit la marraine. Avant de conclure qu’elle « fonde l’espoir que les réflexions et les recommandations faites à l’occasion de cette commémoration  va non seulement ouvrir les yeux de « nos filles » mais aussi les  permettre de les utiliser pour leur  épanouissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *