Accueil » Que devient? » 8e anniversaire du décès du juge Nébié Salifou : le SAMAB toujours déterminé à faire éclater la vérité

8e anniversaire du décès du juge Nébié Salifou : le SAMAB toujours déterminé à faire éclater la vérité

Le 24 mai 2014, le juge constitutionnel Salifou, Nébié, décédait dans des circonstances troubles. Huit ans après son assassinat, la justice n’a toujours pas été rendue pour le magistrat. A l’occasion de la date anniversaire de son assassinat, le Syndicat autonome des magistrats burkinabè (SAMAB) lui a rendu hommage et a réaffirmé sa détermination dans la lutte pour la manifestation de la vérité.

Le SAMAB réclame justice pour le juge Salifou Nébié

Le 24 mai 2014, alors que l’actualité politique nationale était surchauffée par des tensions liées aux débats sur la révision constitutionnelle de l’article 37 de notre Constitution, le magistrat Nébié Salifou, juge constitutionnel trouvait la mort à Saponé dans des circonstances troubles.

La scène du crime, le mode opératoire des auteurs ne laissaient aucun doute au fait qu’un assassinat crapuleux venait de se commettre.

La gestion de cette affaire faite de tâtonnements, d’hésitations, d’omissions troublantes ont compromis les réelles chances d’aboutissement accéléré à la vérité.

La forte mobilisation du peuple burkinabè autour de l’élucidation de cet assassinat s’est estompée avec le temps sans toutefois que la volonté de voir se manifester la vérité ne disparaisse.

C’est la raison pour laquelle découvrir la vérité sur cet assassinat est un devoir pour notre pays afin de prévenir à l’avenir de tels crimes.

Dans ce combat pour la vérité, les camarades, les collègues et les compagnons de lutte que nous sommes sont restés mobilisés auprès de la famille de notre illustre regretté Nébié pour mener cette lutte.

Au gouvernement du Burkina Faso, nous n’avons eu de cesse de demander que des moyens conséquents soient mis à la disposition des magistrats enquêteurs car nous sommes conscients qu’un crime d’une telle nature, commis dans un tel contexte politique et dont les circonstances laissent penser à des ramifications en lien avec ce contexte, ne peut être facilement élucidé.

Il appartient à notre Etat d’affirmer sa volonté d’accompagner les services d’investigation.

Aux Burkinabè épris de justice et qui disposeraient d’indices ou d’informations concernant la disparition du juge Nébié, votre contribution est indispensable pour aider les investigateurs à remonter le chemin de ce crime.

A l’égard de tous les Burkinabè, nous rappelons que nous devons garder la flamme de la lutte et de la justice allumée aux côtés de la famille Nébié qui a placé sa foi et sa confiance aux institutions de notre pays pour lui découvrir la vérité sur le décès de ce grand homme.

C’est confiant en cet engagement inaltéré de tous que le Comité exécutif du Syndicat autonome des magistrats burkinabè s’incline devant la mémoire du juge Nébié Salifou en ce 8e anniversaire de son assassinat, réaffirme sa détermination dans la lutte pour la vérité et vous invite à lui rendre un vibrant hommage.

Camarade Nébié Salifou, nous ne t’oublierons jamais !

Le Syndicat autonome des magistrats burkinabè (SAMAB)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.