Accueil » En face du miroir » A-t-on pensé au débat télé si jamais il y avait un second tour?

A-t-on pensé au débat télé si jamais il y avait un second tour?

La présidentielle se dessine lentement et quelquefois avec des traits grossiers, comme cette affaire entre le RSP et le Premier ministre Yacouba Zida. Mais le gouvernement se veut rassurant et essaie de rassurer les populations sur sa volonté exprimée de tenir les élections à bonne date. Tant mieux, car cette crise militaro-premier ministérielle avait commencé à revêtir des habits de louvoiement pour se payer un ‘’lenga transitoire’’.

Le candidat Roch
Le candidat Roch

Maintenant, sur la présidentielle, on veut savoir si on la fera à l’américaine au cas où il y a second tour. C’est-à-dire organiser un face-à-face entre les deux prétendants gagnant du premier tour. Un débat du genre Mitterrand-Chirac ou Gbagbo-ADO… Les choses ont changé, il nous faut donc adopter de nouvelles manières de voir.
Ainsi, si on s’en tient aux résultats du sondage de notre confrère Bendré, on aurait des échanges directs entre Zèph et Roch. Ici, cela peut être intéressant, car cela permettra de bien comprendre les programmes de l’un et de l’autre. Mais (car il y a un mais), qui va diriger les débats qui doivent passer en direct à la radio et à la télé nationales?

Le candidat Zèph
Le candidat Zèph

Cette question n’est pas sans intérêt et elle n’est pas non plus un soupçon sur la probité des hommes des médias d’Etat. Ils n’ont pas toujours fait de la neutralité leur cheval de bataille. Les 27 ans de pouvoir de Blaise Compaoré ont laissé des stigmates. On peut dire, «mais, c’est simple! On prend quelqu’un de l’extérieur». Or donc, c’est cela qui enfonce le clou sur l’impartialité. Dans l’un ou l’autre cas, il faut y penser, Madame la présidente du CSC.
O. H.

2 commentaires

  1. BF1 a deux journalistes qui peuvent faire l’affaire. Aissata Sankara et Aubin Guebre

  2. Ouf, enfin un canard qui fait avancer les choses.
    Merci à vous qui nous faites réfléchir à ce qui est important, le déroulement des élections au lieu de vouloir nous ramener en arrière avec l’amplification de querelles dont la résolution ne nécessite pas l’utilisation de tambours!
    Pour ce qui est du Débat, s’il venait à être prévu, la RTB regorge de journaliste talentueux et professionnels, Jean Emmanuel ZONGO, Simon GONGO et bien d’autres encore. Et pourquoi ne pas mettre en face des candidats un jury de journalistes issus des différents médias?
    En tout cas il n’est point besoin d’aller chercher à l’extérieur des talents dont nous regorgeons et que, peut être, l’extérieur nous envie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *